Le doomscrolling : êtes-vous sous son emprise?

Êtes-vous sous l’emprise du doomscrolling? Voici comment regagner contrôle de votre défilement d’écran.

La plupart d’entre nous pouvons comprendre : nous passons nos fins de soirée à parcourir indéfiniment les fils d’actualité des médias sociaux sans pouvoir nous en détacher, juste avant de nous endormir. Nous pourrions penser que cette routine nous aide à nous détendre, à nous connecter avec les autres, à nous divertir et à voir ce que nos amis et les personnes que nous suivons font ou à se tenir au courant des dernières nouvelles. En fait, nous ne nous rendons pas compte que ce comportement nocturne autodestructeur est le doomscrolling.

Le doomscrolling, c’est quoi?

Le doomscrolling est l’action de faire défiler à l’infini les fils d’actualité de nos médias sociaux. Il s’agit d’une consommation boulimique d’informations, un phénomène d’infobésité. Le nom est formé de « doom » (la morte, la chute) et « scrolling » (faire défiler). Ce comportement peut générer un sentiment de malheur, de stress et d’anxiété. Un état d’esprit que nous voulons certainement éviter avant de dormir! La recherche a démontré que les utilisateurs qui consomment de manière passive (sans interactions) sont plus susceptibles de développer des problèmes de santé que ceux qui sont actifs.

Pour notre santé mentale et physique, nous devons devenir plus conscientes du défilement infini sur nos écrans et notre lecture des nouvelles négatives. Nous devons prendre des pauses de nos téléphones.

Voici 3 moyens pour mettre fin au défilement inconscient de fin de soirée et mieux gérer cette habitude.

  1. Réglez une minuterie

Fixez des limites à votre défilement. Configurez une minuterie pour défiler uniquement de 5 à 10 minutes. Lorsque l’alarme sonne, posez le téléphone et changez de décor. Sur certaines applications, comme Instagram, il existe également un moyen de définir une limite de temps.

Vous voulez savoir ce qui se passe dans le monde et restez informée. La solution n’est donc pas d’éliminer le temps d’écran, mais de trouver des limites saines.

2. Restez attentive

Lorsque vous prenez votre téléphone, ayez en tête la raison de votre consultation, ce que vous recherchez ou les informations que vous essayez de trouver. Prenez l’habitude de vous demander : « Ai-je trouvé ce dont j’avais besoin? Puis-je poursuivre ma journée ou ma soirée maintenant? »

3. Brisez le défilement avec du positif

Ajoutez à vos favoris certains sites Web ou comptes de médias sociaux qui vous font sentir bien. Puis, lorsque vous remarquez que vous êtes en train de tomber dans le vortex, consultez la page ou le compte positif.

Trouvez et suivez des comptes qui vous apportent de la joie. Il y a tellement d’histoires intéressantes et positives qui prennent vie à travers l’art, le sport, la photographie, la cuisine, la psychologie, la musique et bien plus encore.

Nous pouvons créer une séparation physique avec notre appareil. Par exemple, laisser nos téléphones à la maison lorsque nous allons nous promener, faire des courses ou passer du temps en famille ou avec un ami. Lorsque nous jouons, plaisantons et rions, notre cerveau reçoit le message que tout va bien.

Si nous voulons rester en bonne santé mentale, nous devons prendre le temps de profiter et de savourer les bonnes choses de la vie.