La charmante lettre de mon voisin Maxime

Je revenais de faire des courses. Une nouvelle enveloppe dépassait de ma boîte aux lettres. J’ignore encore pourquoi, mais j’ai senti l’impulsion de regarder au fond de ma boîte pour voir s’il n’y avait pas autre chose. C’est là que j’ai trouvé une note écrite à la main, recto verso, avec des cœurs et un numéro de téléphone.

J’avais une petite idée du contenu. J’ai souri. Une fois entrée dans mon appartement, j’ai lu la note manuscrite :

Salut !!

Je suis un nouveau voisin dans le quartier et je tenais à te dire que je te trouve vraiment magnifique.

Maxime (numéro de téléphone)

Je ne sais pas si tu es disponible, mais je tente ma chance.

Bisous

Xxx

Maxime

P.S. J’en suis gêné, mais qui ne risque rien, n’a rien…

J’étais flattée qu’une personne prenne le temps de m’écrire un mot comme ça. La journaliste en moi trouvais étrange qu’il sache où je demeurais. Je n’avais aucune idée de quel voisin il s’agissait. J’ai même pensé qu’un de mes amis me faisait une blague. Je savais que plusieurs personnes avaient emménagé sur ma rue dans les dernières semaines. Je les avais d’ailleurs pas mal toutes vues. La plupart des beaux gars étaient en couple. Je me suis dit qu’il ne devait pas être mon genre, sinon je l’aurais assurément remarqué.

J’ai pris deux semaines avant de me décider à lui écrire. Chaque homme que je croisais sur ma rue pendant ces semaines pouvait potentiellement être ce fameux « Maxime ». La curiosité a monté en moi. J’ai finalement décidé de texter le mystérieux voisin.

Moi : Salut! J’ai trouvé ton message dans ma boîte aux lettres

Maxime :

Allô

Je suis un peu gêné

As-tu une idée qui je peux être?

Moi : Non (rires).

Maxime :

Je suis en face de chez toi, mais en ce moment je travaille à l’extérieur de la ville. Je reste au (numéro de porte).

J’ai été vraiment gêné de te laisser ce petit message dans ta boîte aux lettres.

Moi : Ok! Pour te reconnaître, ça m’aiderait plus une photo que ton adresse.

Maxime : Je ne sais pas si tu m’as vu. Me reconnais-tu?

Il m’a envoyé deux selfies. Pas de mon goût, malheureusement.

Moi : Je ne t’ai jamais vu, je pense. Je ne sais pas (rires).

Maxime : Ohh ok. Ce n’est pas grave.

Moi : Merci pour ton mot entk! Très cute.

Il m’a envoyé une autre photo de lui. Il a clairement mal compris mon message. Je ne disais pas que je le trouvais cute, je disais que son message l’était.

Maxime :

Merci

Tu es très jolie aussi de ce que j’ai vu.

Je reviens à Montréal dans une semaine.

Si tu veux on pourrait se voir?

Moi : Pourquoi pas!

Maxime : Super, avec plaisir!

La vérité, c’est qu’après avoir vu ses photos, il ne m’intéressait pas. Je me sentais obligée de le voir, puisque je veux entretenir de bons rapports avec mes voisins. Mais je n’avais pas envie de le dater. Au pire, ça allait devenir un ami, non?

Une semaine plus tard, j’ai reçu un texto de lui.

Maxime : Bonsoir! Comment vas-tu?

Moi : Salut! Je vais bien, et toi?

Maxime :

Super bien merci.

Je suis revenu à la maison! Tu as passé une belle longue fin de semaine?

Je ne connais pas ton prénom encore, si tu veux me le communiquer, j’aimerais aussi avoir une photo de toi pour bien mettre un nom et une image.

Si ça ne te dérange pas bien entendu.

Moi : Mon prénom est Stéphanie! Moins à l’aise de t’envoyer une photo je te dirais.

Maxime :

D’accord merci pour ton prénom au moins.

La photo était seulement comme tu m’as demandé de t’en envoyer une afin de mettre un visage sur la personne, mais je respecte ton choix.

Moi : Je comprends

Maxime : Pas de soucis!

Lui envoyer une photo? Qu’allait-il faire avec? Ouf, non merci.

Deux jours plus tard, il m’a relancé au même moment où je venais à peine de mettre les pieds chez moi. J’ai trouvé son timing bizarre. J’ai senti qu’il m’avait vu entrer chez moi. Je n’ai pas du tout aimé ça.

Maxime : Salut, tu passes une belle journée?

J’avais une grosse journée et communiquer avec lui ne faisait pas partie de mes priorités. Je m’apprêtais à sortir de chez moi à nouveau lorsque je l’ai vu sortir de chez lui. Il se dirigeait vers le dépanneur du coin. Il avait la tête baissée. J’ai attendu qu’il tourne le coin de la rue avant de sortir. Le voir en vrai m’a encore plus confirmé que je n’étais pas intéressée.

Je lui ai répondu le lendemain matin, par politesse. Je n’aime pas me faire ghoster alors je ne voulais pas lui faire.

Moi : Salut! Oui juste rocambolesque.

Maxime : Quelles genres de péripéties?

J’ai décidé de ne pas lui répondre. Il m’a relancé cinq jours plus tard à 11 h du soir. Je n’ai pas du tout apprécié ses messages.

Maxime : J’espère que tu vas bien… je n’ai pas grand nouvelle. J’imagine que tu n’es pas plus intéressée que ça au fait de se rencontrer? Étant donné le flux de conversation en texto. Je n’ose pas t’écrire davantage et encore plus gêné de t’appeler… bref je te laisse tranquille car je ne suis pas du genre accaparant. Je te laisse le soin de me faire part si ton désir est qu’on se rencontre…

Et puis, bam! Il m’a envoyé quatre selfies de lui avec sa chemise déboutonnée en entier, son chest bien exposé. Sur une de ses photos, il tirait même sa langue. Je ne me sentais pas bien. Ses photos avaient une énergie très sexuelle. Je n’aimais pas sa façon d’insister. J’ai décidé d’être le plus clair que je le pouvais avec lui tout en restant polie.

Moi : Salut! Je préfère en rester là. Bonne journée!

J’espère vraiment ne pas le croiser dans les prochains jours. C’est peut-être moi qui aie trop regardé la série Parfaite (v.f. You) sur Netflix. Mais notre intuition ne ment jamais.

Une chose est certaine, on est loin du film Lettres à Juliette (v.f. Letters to Juliet).

Avez-vous déjà vécu une situation similaire? Comment ça s’est passé?

Quiz : Êtes-vous prête à sortir avec quelqu’un?

Êtes-vous prête à sortir avec une personne? Répondez à ce quiz pour le savoir.

Aucune règle n’existe quant à la durée à attendre avant de commencer à sortir avec une nouvelle personne après une rupture. Lorsque l’on demande conseil à notre entourage, on obtient plusieurs réponses différentes. Un peu déroutant…

C’est pourquoi la meilleure chose à faire est d’éviter les conseils extérieurs et de vous concentrer sur ce que vous ressentez à l’intérieur. Il n’y a que vous pour déterminer ce qui est le mieux. Si la relation a été longue et qu’elle comptait pour vous, il se peut que vous ayez besoin de beaucoup de temps pour guérir avant de vous inscrire à une application de rencontres. Une rupture peut avoir un impact mental et physique profond. Surmonter une rupture est similaire à un processus de deuil.

Vous voudrez passer du temps à vous concentrer sur vous-même, à suivre une thérapie ou à reconstruire votre emploi du temps, avant même de penser à ajouter quelqu’un de nouveau dans votre vie. Le processus peut prendre des mois, voire des années. C’est normal, et ça vaut la peine d’attendre.

Si la rupture était plutôt un énorme soulagement, il se peut que vous soyez prête une semaine plus tard. Il arrive que les sentiments ont pris fin avant la rupture et cette dernière devient le moment où vous vous sentez libre de ressentir à nouveau ces émotions.

J’ai construit un quiz pour vous aider à évaluer si vous êtes prête à sortir avec quelqu’un de nouveau. Il est certain que si vous êtes en train de lire cet article, vous ressentez une curiosité de le faire. C’est déjà bon signe!

Répondez maintenant au quiz en cliquant sur l’image ci-dessous:

3 raisons pour lesquelles dater dans la trentaine est formidable

Alors que les règles de la société évoluent, les règles de dating évoluent aussi avec elle. Les milléniaux se marient plus tard ou choisissent de ne pas se marier du tout. La trentaine est considérée comme l’âge du début des rencontres (allô Sex and the City !). Mais pourquoi donc ?

Selon les experts en relations, dater pendant la trentaine présentent de beaux avantages. Tout d’abord, les femmes savent ce qu’elles veulent et ce dont elles ont besoin dans la trentaine plutôt que dans la vingtaine. Elles ont une meilleure compréhension de ce qui les rendent heureuses et les qualités recherchées chez un partenaire au fur et à mesure qu’elles grandissent en tant qu’individus.

Dater pendant la trentaine peut être plus agréable et satisfaisant que sortir à l’adolescence et la vingtaine. Les femmes se soucient moins de ce que la société pense d’elles, ou de ce qu’elles devraient faire, et commencent à se concentrer sur ce qui est vraiment important pour elles.

Découvrez les raisons pour lesquelles dater dans la trentaine est cent fois mieux qu’à la vingtaine.

  1. Les femmes dans la trentaine se connaissent mieux.

En général, la trentaine est une période de la vie où les femmes cherchent à créer un équilibre, gérer les préoccupations de santé mentale, prendre soin d’elles et approfondir les relations interpersonnelles.

Mes habitudes de rencontres ont continué d’être similaires de l’adolescence jusqu’au milieu de la trentaine. Lorsque je me suis inscrite au programme Heal Your Relationships de Rising Woman, j’ai jeté un long regard sur les personnes avec lesquelles j’avais choisi d’être en relation. Cette prise de conscience a changé ma perspective et ma vie amoureuse. Les personnes que je choisissais étaient directement en lien avec mes insécurités et la façon dont je prenais soin de moi. J’ignorais qui j’étais.

Aujourd’hui, je me connais de plus en plus. La confiance en moi et mon amour-propre ont commencé à se renforcer quand je me suis placée en premier dans ma vie : j’ai décroché un excellent travail, adopté une routine saine, résolu certains problèmes et lancé Mlle Belle Trentaine. Le travail intérieur que j’ai fait et que je continue de faire est une priorité dans ma vie tout en m’assurant que j’ai une vie en dehors de cette introspection.

Par ailleurs, les femmes dans la trentaine savent également identifier leurs besoins et sont mieux outillées pour agir. Pendant l’adolescence et la vingtaine, les femmes apprennent à développer les aptitudes importantes d’une relation amoureuse consciente telles que :

• Communiquer avec un partenaire : la capacité à bien communiquer les besoins et les sentiments ;

• Instaurer des limites saines ;

• Affirmation de soi ;

• Maturité émotionnelle.

Ces qualités sont souvent maîtrisées ou acquises dans la trentaine. Je ne savais pas comment communiquer avec les autres, instaurer des limites ou même m’affirmer. Je commence à apprendre quelles sont mes besoins en relation. C’est un travail intérieur tellement nécessaire avant d’être en relation !

2. Les femmes dans la trentaine savent ce qu’elles veulent (et ne veulent pas) chez un partenaire.

À partir de 30 ans, les femmes sont moins tolérantes vis-à-vis des personnes qui leur font perdre leur temps, mais elles sont plus ouvertes d’esprit, moins sélectives. « L’homme parfait » qu’elles s’imaginaient autrefois ne fait plus partie de leur esprit. Après une date ou deux, elles peuvent commencer à comprendre l’autre. Elles ne s’en font pas avec les mauvais rendez-vous, car ils aident à mieux comprendre ce qu’elles ne veulent pas et leur donnent de l’assurance qu’elles trouveront la bonne personne. Au fur et à mesure qu’elles deviennent plus conscientes d’elle-même, elles sortent avec différents types de personnes et prennent confiances en elles.

Autrefois, je me suis engagée avec plusieurs personnes qui ne me convenaient pas. Aujourd’hui, je peux les sortir de ma vie plus vite que lorsque j’étais jeune.

Avant de dater, les femmes dans la trentaine ont également une idée claire de qui elles sont et du type de relation recherché. Au début, les femmes sortent parfois avec désinvolture avant de se concentrer sur la recherche d’une relation plus permanente. Les applications de dating ont le dos large…

3. Les femmes dans la trentaine sont moins portées à se contenter de quelqu’un.

La maturité apporte son lot de nouvelles priorités. Les femmes dans la trentaine se concentrent sur la relation plutôt que le jalon qu’elle représente. Ainsi, se marier ou trouver l’âme sœur ne font plus partie des priorités. Être bien seule, prendre du temps pour soi à la maison, se sentir confiante et libre, ainsi que sortir seule à des événements sont prioritaires avant d’être en relation. Elles ne sont pas pressées de trouver « la » bonne personne, car elles veulent que ce soit bien senti.

De plus, les femmes célibataires sont moins susceptibles de s’engager pour répondre aux attentes sociétales. Leurs choix sont basés sur ce qu’elles veulent et ce dont elles ont vraiment besoin, plutôt que sur la pression de la société, les attentes des autres, l’anxiété ou la peur d’être seule.

En ce qui me concerne, je ne suis pas pressée de rencontrer quelqu’un, c’est vrai. Guérir de deux relations où j’étais fiancée a été difficile. Je n’espère pas revivre ces expériences. Pour le moment, je prends le temps nécessaire de me connaître davantage, développer une relation saine et solide avec moi-même et apprendre tout ce que je peux sur les relations conscientes. Quand je serai prête, j’entrerai de nouveau le monde du dating jusqu’à ce que je rencontre une personne qui ajoutera à mon bonheur déjà existant.

En résumé, dans la trentaine, nous faisons les meilleurs choix lorsque nous nous sentons calmes et centrées et faisons confiance en notre estime de soi et notre valeur. Peu importe le type de rencontres que nous souhaitons avoir, le faire avec cet état d’esprit est la meilleure façon de réussir à vivre de belles expériences.

Premier rendez-vous: doit-il payer la facture?

Nous avons toutes déjà été confrontées à ce moment fatidique où le serveur ou la serveuse pose cette fameuse question à la fin du rendez-vous : «une, ou deux factures?».

Continuer à lire … « Premier rendez-vous: doit-il payer la facture? »

Mon rendez-vous au parc avec M. Le Rockeur

Le lendemain de notre première nuit ensemble, je n’ai pas eu de nouvelles de M. Le Rockeur. Vers 17h, j’ai cédé à la tentation et je lui ai écris pour savoir si nous passions toujours la soirée ensemble.

Il m’a répondu en quelques secondes : «I’d love to». Je lui ai demandé ce qu’il souhaitait faire en lui disant que j’avais envie d’être dehors un peu. Il a donc proposé d’aller au parc près de chez lui.

Le rockeur boit du rosé
Je me suis arrêtée en chemin pour acheter une bouteille de rosé. Quelques minutes plus tard, je sonnais à sa porte. Il m’a ouvert, le sourire aux lèvres. Dans son sac, il a roulé une couverture et des verres. Il a mis ses lunettes fumées de style aviateur, et je le trouvais trop beau. Nous avons marché une vingtaine de minutes vers le parc. Il faisait beau et chaud; c’était une belle soirée d’été. Nous avons choisi notre emplacement dans l’herbe, éloigné des autres personnes, tout près des arbustes. Il a étendu la couverture au sol et a mis de la musique, bien sûr, avec son mini haut-parleur bluetooth. J’ai sorti la bouteille de vin de mon sac à main et avant même que je dise quoi que ce soit, il a dit : «Ah ben tabarnak, tu vas pas me faire boire du rosé dans un parc?».

J’étais morte de rire! Imaginez la scène un peu : le rockeur, étendu sur l’herbe, en rendez-vous romantique en train de boire du rosé. C’est vrai qu’il n’était pas trop dans son élément!

L’attaque des moustiques
Nous avons discuté de tout et de rien. Les moustiques ont commencé à sortir à la tombée du soleil et évidemment, mon parfum les a beaucoup attirés. M. Le Rockeur a réalisé à quel point j’étais une vraie fille. Je n’arrivais plus à suivre la conversation, car j’essayais d’empêcher les moustiques de me piquer les jambes en lâchant de petits cris de ninja. Il se foutait de ma gueule tout en fixant mes jambes. Je me demandais à quel moment il allait m’embrasser. J’en avais tellement envie! Je voulais ressentir de nouveau toutes les émotions fortes que j’avais ressenties 24 h plus tôt. Il a avoué avoir bu le meilleur rosé de tous les temps. J’étais fière de mon choix!

Les moustiques ont fini par tourner autour de lui alors que j’essayais de le défendre comme je le pouvais. Après un moment, nous avons décidé de rentrer chez lui. Il m’a servi un verre de whisky et nous avons poursuivi la discussion dans son salon.

De retour chez le rockeur
Nous avons parlé de son voyage qui approchait à grands pas. Je suis allée me chercher un verre d’eau dans la cuisine (un bon truc de Mlle J’y crois plus pour bien tolérer l’alcool) et à mon retour, il m’a plaqué contre le mur. Il m’a embrassé comme un fou et m’a poussé vers son lit.

Nous nous sommes encore embrassés avec fougue et passion pendant 4-5 heures. Comme des ados. Je l’avoue, nous avons procédé à quelques préliminaires, mais sans plus. J’étais complètement déstabilisée. Je ne comprenais pas pourquoi il n’essayait pas de me faire l’amour. Je n’en revenais pas à quel point il voulait me laisser décider et ne rien forcer. C’était le premier mec dans toute ma vie qui agissait de la sorte.

Nous avons passé une nuit magique à se regarder et se découvrir… J’étais incapable de dormir sans être collée à lui. J’étais trop bien. Je savais que je tombais de plus en plus pour lui et j’avais extrêmement peur…

Un matin comme je les aime
Le lendemain matin, même scénario. Il était incapable de me laisser partir au travail. Je n’arrivais pas à le quitter non plus. Il m’a demandé quand il allait me revoir. Je lui ai répondu : «Demain soir». Ma réponse lui plaisait alors il a accepté de me laisser partir.

Je suis partie de chez lui heureuse comme dans les films. J’avais des marques de sa barbe sur le menton, sur mon cou et un peu partout sur mon corps. Je n’avais donc pas rêvé; c’était bel et bien arrivé. J’avais passé une nuit magique avec mon rockeur.

Premier rendez-vous: Les meilleures questions à poser

Avant un rendez-vous, êtes-vous nerveuse, car vous avez peur de ne pas savoir quoi dire?

En avez-vous marre de discuter toujours des mêmes choses? Ces questions vous permettront d’en connaître davantage sur votre prétendant et du coup, d’être vraiment originale.

Quel est ton souvenir d’enfance préféré?

De qui es-tu le plus proche dans ta famille?

Comment étais-tu au à l’école secondaire?

Quel est le dernier livre que tu as lu?

Que rêves-tu d’essayer?

Que sauverais-tu si ton appartement était en feu?

N’oubliez pas que la question peut vous être posée aussi. Cela vous évitera de parler des anecdotes à votre travail ou de montrer la dernière photo de votre chat.

Quelle question ajouteriez-vous à cette liste? Qu’aimez-vous savoir lors de la première date?