6 petites actions pour devenir plus positive aujourd’hui

Certaines personnes sont de nature plus positive que d’autres. Une personne dont l’esprit est souvent négatif peut arriver à élever son esprit vers le positif. Mais un état d’esprit ne change pas du tout au tout en claquant des doigts. Chaque petit geste compte et aura un effet de façon graduelle. Voici les actions que vous pouvez faire dès aujourd’hui.

Surveille tes pensées, car elles deviennent tes mots. Surveille tes mots, car ils deviennent tes actes. Surveille tes actes, car ils deviennent tes habitudes. Surveille tes habitudes, car elle deviennent tes valeurs. Surveille tes valeurs, car elles deviennent ta personnalité. Surveille ta personnalité, car elle devient ton destin. – Lao Tzu

Notre esprit joue les mêmes messages en boucle tout au long de la journée. Ce discours intérieur influence nos paroles, nos actions, nos habitudes, nos relations et selon le philosophe chinois Lao Tzu (Lao Tseu), notre destin.

En général, le schéma de notre discours intérieur est plutôt négatif. Cette négativité provoque une ondulation sombre qui se propage dans tous les coins de notre quotidien. Il nous arrive de passer à travers nos journées en étant surplombée d’un nuage gris à proximité et de voir tous les verres à moitié vides. Nos conversations reviennent toujours à tout ce qui ne va pas bien ou à tout ce qui n’est pas comme nous le souhaiterions, et nous nous attendons au pire.

J’ai longtemps eu un état d’esprit comme ça. Aujourd’hui, je travaille mon optimisme et je me libère des pensées difficiles pour laisser l’espace aux paroles qui me font du bien.

Cette façon négative de voir la vie peut attirer des circonstances négatives. Des concepts tels que la loi de l’attraction, « vous récoltez ce que vous semez » et « les oiseaux de même plumage s’assemblent » parlent du pouvoir magnétique de nos pensées. De nombreuses études confirment la corrélation entre la pensée positive et le succès.

Plus vous vous attardez sur des choses négatives, plus votre esprit devient obsédé par des choses négatives. – Echkart Tolle

Comment pouvons-nous égayer notre vision de la vie et insuffler plus de positivité dans nos schémas de pensée? Ces six gestes simples peuvent avoir un impact profond sur votre vision de la vie et créer un résultat plus positif.

  1. Pratiquez la gratitude.

L’un des moyens les plus rapides de détourner votre attention du négatif, du jugement et de la déception est d’énumérer les choses de votre vie pour lesquelles vous êtes reconnaissante.

Par exemple, soyez reconnaissante d’avoir un emploi rémunéré, de dormir dans un lit chaque nuit, pour le soleil qui se lève chaque matin, pour le barista qui vous accueille avec le sourire, pour les personnes qui vous aiment et prennent soin de vous, et pour un corps qui vous laisse vivre votre vie chaque jour.

Pratiquer la gratitude peut entraîner un changement immédiat de votre façon de voir la vie. Tenir un journal de gratitude quotidien, même numérique, peut vous aider à garder les belles choses de votre vie au premier plan de votre esprit.

Avez-vous déjà pensé avoir un partenaire de gratitude, c’est-à-dire quelqu’un qui peut vous soutenir dans votre cheminement vers la pensée positive? Chaque jour, envoyez-lui un texto, un e-mail ou dites-lui trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissante. Pratiquez l’exercice à deux ; laissez-la vous dire ce pour quoi elle est reconnaissante. Considérez cette personne comme votre accompagnatrice vers une pensée plus saine.

2. Faites deux pas en avant.

Au début, il peut être difficile d’arrêter le flux négatif de pensées. Ce changement prend du temps. Soyez patiente envers vous-même et essayez d’abord d’observer vos schémas de pensée.

Voyez si vous pouvez vous surprendre à juger les autres, à vous concentrer sur les échecs, à vous plaindre du travail, à vous critiquer ou à critiquer votre corps. Lorsque vous observez ces pensées, prenez un moment pour contrer chaque pensée négative de deux observations positives. Voyez cet exercice comme une danse : chaque pas en-arrière mérite deux pas en avant.  

3. Adoptez une posture positive.

L’esprit et le corps ont une connexion intrinsèque ; chacun a un impact profond sur l’autre. Si vous avez du mal à diriger votre esprit vers une perspective plus positive, essayez d’abord d’y déplacer votre corps.

Essayez de vous tenir droite, les épaules vers l’arrière, le menton haut et étirez vos bras le plus loin que possible. Sentez-vous puissante! Sentez-vous positive!

Adopter une « posture positive » encouragera également votre esprit à être plus positif.

4. Souriez !

Pour « tromper » votre esprit à être plus positif, souriez! Le simple fait de sourire, même si vous n’avez pas forcément envie de sourire, peut instantanément changer comment vous vous sentez à l’intérieur.

Que vous soyez assise à votre bureau, que vous conduisiez votre voiture ou que vous marchiez dans la rue, souriez! Vous serez étonnée de la réaction de votre esprit. Mieux encore, essayez de sourire à un inconnu que vous croisez sur le trottoir ou dans un magasin. Vous ont-ils souri en retour?

5. Laissez tomber les crabes.

Si vous placez un crabe dans un seau, il en sortira facilement. Mais si vous placez un deuxième crabe dans le seau, aucun d’eux n’arrivera à s’échapper. Pourquoi? Lorsqu’un des deux commencera à s’échapper, l’autre le tirera dans le seau. En d’autres termes, entourez-vous de personnes positives!

Il est difficile de garder une perspective positive si vous êtes constamment abattue par la négativité des amis, de la famille ou des collègues. Si vous êtes prise dans une conversation négative, essayez gracieusement de changer le sujet vers quelque chose de plus positif. J’applique souvent cette méthode et ça fonctionne toujours!

Cependant, si vous êtes entourée par un seau rempli de crabes négatifs, il est peut-être temps de réévaluer votre cercle d’amis afin d’être entourée de personnes plus édifiantes.

6. Faites quelque chose de gentil pour quelqu’un.

Il est facile de se laisser absorber par notre propre malheur et d’oublier les gens qui nous entourent. Sortir de notre routine quotidienne pour aider quelqu’un d’autre peut offrir une perspective incroyable et nous remplir de positivité!

Efforcez-vous chaque jour de faire quelque chose de gentil pour quelqu’un d’autre. Par exemple, appelez un membre de la famille ou un ami qui a besoin de rire ou de mots gentils, félicitez un inconnu, faites tout votre possible pour aider un collègue à accomplir une tâche ou payez un café à la personne derrière vous chez Starbucks.

La vie n’est pas toujours facile. Toutefois, c’est notre propre perception qui détermine notre état d’esprit. Plus vous pratiquerez la joie, la lumière et l’amour, plus vous observerez le positif.

Que faites-vous au quotidien pour être plus positive?

7 façons de vous célébrer pour être moins stressée et plus heureuse

Bien que célébrer les autres soit toujours un bon moyen de ramener cet accomplissement euphorique dans votre vie, vous devriez également essayer de célébrer la personne qui le mérite le plus: vous.

Il est important que nous trouvions chacun le temps de célébrer qui nous sommes, de nous honorer pour nos efforts et nos réussites, et de féliciter notre résilience même dans les moments les plus difficiles.

Essayez de célébrer les petites choses – et les façons de vous célébrer. Cela vous rendra non seulement plus reconnaissante, mais apportera plus de positivité dans votre vie.

Voici les façons dont je me célèbre afin de vous inspirer à célébrer de la façon qui vous interpelle le plus.

  1. Donnez-vous un temps d’arrêt.

C’est ainsi que vous rechargez votre énergie après une longue journée de travail. Accordez-vous quelques heures pour regarder ce que vous voulez à la télé, faire une sieste ou simplement passer du temps avec vos amis.

En appréciant les petites choses de la vie quotidienne, il sera plus facile d’apprécier vraiment ce que vous avez.

  1. Faites-vous quelques soins de beauté.

C’est un excellent moyen de vraiment vous faire plaisir pendant un minimum de temps. Chaque semaine, je me fais un masque pour le visage et les cheveux. Pas besoin d’un traitement de spa extravagant! Vous vous sentirez comme un million de dollars après avoir fait un soin de beauté hebdomadaire.

  1. Achetez votre friandise préférée !

Dans mon cas, c’est la crème glacée. Ou de la pizza. Beaucoup de pizza.

  1. Dites « merci » quand les autres vous font un compliment !

Célébrez-vous lorsque d’autres personnes choisissent de vous célébrer. Si quelqu’un vous félicite ou vous fait un compliment, ne soyez pas timide ou en désaccord avec ce qu’ils disent.

Vous méritez ce compliment, et en vous remerciant au lieu de dévier le commentaire, vous vous permettez de le recevoir.

Chaque fois que je me permets de dire merci, je me sens mieux. Il n’y a rien de mal à vous célébrer, surtout en ce qui concerne vos réalisations.

  1. Mettez-vous belle sans raison !

Que vous alliez à votre cinq à sept ou que vous fassiez quelques courses, habillez-vous pour vous sentir belle et confiante !

Cela améliorera votre humeur et vous fera vous sentir mieux dans votre peau.

De plus, vous ne savez jamais qui vous rencontrerez, parce que l’univers sait toujours quand vous êtes en sueur sans maquillage lorsque vous faites des courses et que vous tombez sur quelqu’un.

Habillez-vous pour vous sentir bien, cependant. Oubliez tout le monde et portez exactement ce que vous voulez.

  1. Faites quelque chose qui vous rend heureuse !

Si vous aimez vous entraîner, allez vous entraîner. Si vous aimez cuisiner, faites cette recette que vous aimez tant. Tout le monde a des passe-temps pour une raison, et la meilleure façon de vous célébrer est de faire des choses que vous et vous seul aimez faire.

Vous célébrer est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire. C’est un excellent moyen de booster votre humeur et de vous ressourcer après une longue journée. Alors n’hésitez pas, appliquez ce masque et dégustez ce cornet de crème glacée. Vous le méritez!

Écoutez l’épisode de cet article sur Mlle Belle Trentaine Le podcast.

7 trucs pour être plus spontanée et heureuse

La spontanéité serait la clé du bonheur. Voici comment vous pouvez créer plus de spontanéité dans votre vie et stimuler un plus grand sentiment de joie à l’intérieur de vous.

La spontanéité, comme beaucoup de choses, consiste à apprendre à faire confiance à votre intuition. Certaines personnes sont peut-être trop spontanées : le tatouage à 3 h du matin, la paire de chaussures à 800 $. Mais pour beaucoup d’entre nous, ce peut être l’inverse : les petites décisions sont aussi lourdes que celles de la Cour suprême, la vie de tous les jours est très routinière et la spontanéité, même infime, peut nécessiter beaucoup de planification.

Peut-être est-il temps de vous détendre ?

  1. Écoutez votre intuition.

Vous allez être d’accord : ce qui fait obstacle à la spontanéité est votre raison, souvent prudente et anxieuse : les « pensez-y deux fois », les « devriez-vous ou ne devriez-vous pas », ou « qu’est-ce que les autres vont penser ». Nous parvenons à réduire une grande partie de ce bavardage mental en se concentrant sur la routine et notre pilote automatique.

La spontanéité ne réside pas dans votre tête, mais au niveau de votre intuition. Vous devez essayer d’être plus consciente de ses sentiments, aussi calmes soient-ils, afin d’apprendre à les écouter, à augmenter leur pouvoir et à compter sur eux comme source d’information.

Commencez par simplement demander ce que vous pensez d’une situation précise sans rejeter ce que vous ressentez. Accueillez plutôt vos sentiments. Mieux encore, poser une action en accord avec votre intuition.

2. Commencez petit.

Vous avez envie d’une pizza? Allez-y. Vous n’avez pas envie de travailler vendredi? Prenez congé. Vous ne voulez pas passer l’aspirateur et préférez faire une randonnée? Go.

Il ne s’agit pas de pizza, de vendredi ou d’aspirateur. Il s’agit de passer à l’action pour renforcer ces circuits dans votre cerveau. Ce qui arrivera probablement est le sentiment de culpabilité d’avoir pris une journée de repos ou de ne pas avoir fait de ménage. C’est normal. Les anciens circuits se déclenchent. Encouragez-vous et continuez d’avancer.

Si tu attends d’être prêt, tu vas attendre toute ta vie.

3. Voyez plus grand.

Comment se sont passées ces petites étapes? Le moment est venu de passer à un autre niveau. Choisissez une journée où vous avez congé. Résistez à votre envie habituelle d’enclencher le pilote automatique et de commencer à nettoyer toute la maison. Plutôt que de vous précipiter, assoyez-vous un moment sur une chaise et ressentez ce que vous avez envie de faire, ce que vous souhaitez faire. Vous ne savez pas? Attendez. Résistez à l’envie d’embarquer dans votre routine.

Vous pouvez vous asseoir un moment. Tout va bien. Attendez de ressentir un sentiment fort ou de voir une image forte qui vous attire. Vous avez envie d’aller au cinéma en plein après-midi? Ou d’aller voir votre tante à quelques heures de route? D’envoyer un texto à votre amie en lui disant qu’une chanson vous a fait penser à elle?

Ne vous inquiétez pas de vivre une journée sans la planifier. Concentrez-vous et posez des gestes (sauf si cela implique quelque chose d’illégal!). Agissez puis prenez une autre pause. Créez une journée de spontanéité imprévue!

4. Conditionnez votre esprit.

Créez un mantra puissant pour vous rappeler de foncer. Par exemple, « vivre, c’est foncer ou s’enfoncer! » de Roseline Cardinal. Vous pouvez l’écrire sur un post-it ou en faire un fond d’écran sur votre mobile pour vous le rappeler tout au long de la journée.

Le plus grand échec est de ne pas avoir le courage d’oser. – L’Abbé Pierre

5. Prenez des risques!

Qui ne risque rien, n’a rien! Si vous souhaitez être plus spontanée dans vos discussions, soyez moins prudente et évitez de vous censurer. Allez-y doucement. Osez vous exprimer en levant la main pendant une réunion de travail. Dites à votre copain ou votre fréquentation ce qui vous dérange alors que normalement vous auriez pensé : « ce n’est pas grave ».

Si vous n’y arrivez pas, envoyez un courriel à votre superviseur ou un texto à votre copain pour lui faire part de vos sentiments. Faites-le spontanément! Ne vous inquiétez pas de bien faire les choses, ne modifiez rien par peur. Sentez cette limite de risque qui vous permet de savoir que vous êtes en dehors de votre zone de confort.

Et c’est l’objectif! Élargir cette zone de confort, vous sentir plus à l’aise à prendre des risques, à développer une confiance envers votre intuition plutôt que de compter uniquement sur votre raison.

Il est facile de rester dans notre zone de confort. Une fois par semaine, dites « oui » à quelque chose de nouveau que vous avez toujours voulu essayer. Lorsque vous découvrirez que ce que vous craignez ne se produit pas, votre confiance envers vous-même et votre intuition augmentera. C’est une question de pratique. Toutefois, vous voudrez peut-être faire attention à embrasser le beau mec sur un coup de tête ou achetez ce sac à main à 400$.

6. Laissez le destin décider.

Alors que certaines décisions méritent du temps à être réfléchies, d’autres peuvent être prises plus rapidement. L’action l’emportera toujours sur l’analyse. La paralysie et la peur peuvent vous empêcher d’être spontanée dans vos choix.

Si vous avez du mal à prendre une décision, remettez-la à l’univers. Faites une prière ou un souhait et voyez ce qui arrive. Ayez la certitude qu’il vous guidera vers le bon choix. Lâcher prise et demander de l’aide vous font gagner du temps et pourraient vous amener vers un résultat positif complètement inattendu.

7. Trouvez votre enfant intérieur.

Les enfants ont une grande facilité à être spontanés. Ils ne ressentent pas les peurs et les prédictions provenant de mauvaises expériences du passé. Essayez quelque chose de nouveau sans aucune idée préconçue – explorez avec un sentiment de curiosité, d’admiration et d’émerveillement. Essayez sans vous soucier du résultat peut vous permettre d’apprécier le moment présent.

Oser, c’est perdre l’équilibre un instant. Ne pas oser, c’est perdre la vie. – Soren Kierkegaard

Quel risque avez-vous pris récemment? Avez-vous tendance à vous laisser guider par votre intuition ou votre raison?

Pourquoi vous devriez accueillir la spontanéité dans votre vie

Êtes-vous spontanée ? Devez-vous peser le pour et le contre avant de passer à l’action ? Agir avant de réfléchir peut transformer votre vie en aventure et vous rendre plus heureuse. Pas convaincue ? Voici pourquoi.

La plupart d’entre nous faisons de notre mieux pour éviter le changement dans nos vies autant que nous le pouvons. Les humains sont naturellement des créatures d’habitude et de routine. Nous nous sentons bien et en sécurité avec ce que nous connaissons. La fameuse zone de confort !

Avez-vous déjà été une personne spontanée et impulsive ? Pour ma part, quand j’étais dans la vingtaine, je ne l’étais pas autant qu’aujourd’hui. J’avais besoin d’une routine solide. J’étais impulsive et irréfléchie dans mes relations avec les autres, mais rarement dans les autres sphères de ma vie. Tout était planifié, du matin au soir, la semaine et les week-ends. Je pense que c’était la seule façon pour moi de gérer mon anxiété.

Bien vite, j’ai commencé à étouffer dans cette vie réglée au quart de tour. Je n’avais aucun espace pour vivre le moment présent, me demander ce que j’avais de besoin et avoir l’occasion de me le donner. Ma zone de confort m’empêchait en quelque sorte de faire ce que je voulais vraiment. J’avais soif de liberté !

Avec l’âge, j’ai appris à aimer la spontanéité, les surprises, l’inconnu et les imprévus. J’ai appris à aimer l’instant présent et à réserver la planification aux choses essentielles.

Dans le livre The Top Five Regrets of the Dying de Bronnie Ware, on peut lire que le regret numéro un est :

J’aimerais avoir eu le courage de vivre une vie fidèle à moi-même, pas celle que les autres attendaient de moi.

De plus, selon les constats clés d’un sondage mené aux États-Unis sur la spontanéité, nous devrions peut-être nous débarrasser de notre agenda, car la spontanéité serait la clé de notre bonheur.

Constats clés d’un sondage sur la spontanéité 

Un récent sondage, effectué auprès de 2 000 Américains, a révélé que les personnes se considérant « spontanées » étaient 40% plus susceptibles de se considérer comme étant des « personnes heureuses ».
Le sondage, commandé par Cub Cadet (une entreprise de tondeuses à gazon haha !), a interrogé les participants sur la fréquence à laquelle ils posaient des actions spontanées. De façon surprenante, il semblerait que la plupart des Américains soient souvent spontanés. L’Américain moyen prendrait 6 709 décisions spontanées par année, ce qui équivaudrait à 18 fois par jour. C’est beaucoup ! Des exemples de telles décisions incluent l’essai d’un nouvel endroit pour déjeuner, choisir un chemin différent pour le retour à la maison, etc.

En fait, seulement un répondant sur six s’est décrit comme étant « une personne non spontanée ». Parmi ce groupe, une personne sur trois a admis se sentir plus heureuse après avoir pris une décision spontanée. Au total, 72% des répondants ont partagé le même sentiment.

Prendre des décisions spontanées pour stimuler la joie

Outre le choix d’un nouveau restaurant ou de la couleur d’une robe, 59% des répondants ont admis avoir pris une décision majeure ayant changé leur vie de façon spontanée. Des exemples de telles décisions comprennent le déménagement en Europe, démissionner, mettre fin à son mariage ou adopter un chien.

Un peu plus de la moitié (56%) ont répondu avoir fait un voyage spontané au cours des cinq dernières années, et 88% de ce groupe s’est souvenu qu’il s’est senti mieux par la suite. De même, 82% ont déclaré aimer partir à l’aventure. Allô les aventuriers !

Pourquoi les personnes spontanées sont-elles si heureuses ?

Si tracer la voie à suivre peut avoir ses avantages, il en existe aussi quand on crée une place à la spontanéité. En réalité, les plans que nous faisons peuvent changer ou être annulés au quotidien. Ces changements nous indisposent-ils ou au contraire, nous savons les apprécier et en tirer parti ?

Il a été prouvé que les personnes spontanées éprouvent un plus grand sentiment de joie et de liberté que les autres, car elles sont très flexibles, créatives et ouvertes à ce qui leur arrive. Cette ouverture peut conduire à des opportunités et des expériences impossibles à prévoir ainsi qu’à une résilience pour les aider à naviguer lors de défis ou de difficultés.

Comment trouver l’équilibre entre la réflexion et la spontanéité

Si vous préférez les activités planifiées aux situations imprévues, n’ayez crainte – il est possible de trouver un équilibre sain entre l’habitude et l’aventure.

Au fil du temps, nous pouvons apprendre à planifier seulement certaines parties de notre vie en les plaçant sur le pilote automatique. Cette planification à petite échelle laisse à notre cerveau le temps et l’énergie de vivre et d’apprécier la surprise de l’inconnu.

Ainsi, nous pouvons créer une stratégie qui nous permet de réaliser nos tâches, et qui nous laisse assez d’espace pour nous aventurer sur un nouveau terrain. Lâcher prise sur la planification et l’organisation peut être effrayant. N’avez-vous jamais pensé que cette peur pouvait vous empêcher de vivre de nombreuses choses ? Un certain degré d’incertitude que les choses ne fonctionnent pas sera toujours là. Essayons plutôt de consacrer notre énergie à tout ce que nous pourrions accomplir.

La vie est trop courte et précieuse pour ne pas être plus spontanée. Saisissons chaque jour comme si c’était le dernier, car un jour, il le sera.

Vis comme si tu allais mourir demain. Apprends comme si tu allais vivre pour toujours. – Mahatma Gandhi

Dans quelles sphères de votre vie laissez-vous une place à la spontanéité ? Préférez-vous agir et penser ensuite ? Qu’est-ce qui vous empêche d’accueillir plus de spontanéité dans votre vie ?