4 applications mobiles qui m’ont aidé à combattre la dépression

J’ai utilisé des applications mobiles pour me sortir de la dépression. Découvrez celles qui m’ont le plus aidé.

La dépression affecte tout le monde différemment. Que ce soit une dépression sévère, une solitude profonde, un deuil douloureux ou un stress extrême, il est important d’avoir facilement accès à de l’aide en cas de besoin. Ce qui fonctionne pour quelqu’un ne va pas nécessairement fonctionner pour vous. Et ce qui fonctionnait hier pour vous, ne va peut-être pas fonctionner aujourd’hui.

Pour certaines personnes, le chemin vers la guérison peut impliquer une thérapie, des médicaments, ou une combinaison des deux. Pour d’autres, une application mobile peut constituer une option distincte ou complémentaire précieuse de lutter contre les symptômes dépressifs.

Les avantages d’utiliser une application mobile sont nombreux. Aucun rendez-vous n’est nécessaire. La discrétion et la commodité comptent parmi les points forts. Si vous souhaitez explorer de nouvelles façons de gérer votre santé mentale, consultez les applications mobiles qui m’ont aidé en 2019.

  1. Flow – Depression

L’application Flow aide à comprendre, traiter et prévenir la dépression. Basée sur la recherche psychologique et la neuroscience, elle intègre la technologie et la thérapie comportementale.

L’application comprend plus de 50 séances de thérapie virtuelle, développées par des psychologues agréés. Son contenu est mis à jour tous les trimestres pour s’assurer que les techniques et la théorie sont conformes aux dernières recherches psychologiques. Le thérapeute virtuel, Flow, guide le patient tout au long du programme de traitement, l’aide à planifier les séances à venir, lui donne des devoirs et suit ses symptômes tout au long. Il fait sourire, encourage et fait même rire!

L’application aide également à engager dans des activités antidépressives qui réduisent considérablement les symptômes de la dépression. Il est possible de faire beaucoup de choses à partir de la maison pour améliorer les symptômes. Ces quatre facteurs, qui peuvent aider à se remettre de la dépression, sont soigneusement mis de l’avant dans le programme : le sommeil, la nutrition, l’activité physique et la méditation.

Vous pouvez télécharger l’application gratuitement et accéder au programme de traitement complet. Disponible en anglais et en suédois sur iOS et Android.

2. Mend

Au même moment de recevoir un diagnostic de dépression sévère, j’ai coupé les ponts avec la personne que je fréquentais. Je traversais une rupture, même si elle n’était pas « traditionnelle ». L’application Mend pourrait être comparée à une meilleure amie, présente à chaque étape d’une rupture. Alors que la fondatrice de Mend, Elle, traversait une rupture et cherchait de l’aide en ligne, elle a trouvé beaucoup de conseils « vides ». Par exemple, « laisse le temps au temps », « il suffit de t’en remettre ». Mais rien ne semblait l’aider. C’est pourquoi elle a décidé de créer une communauté pour ceux et elles qui traversent une peine d’amour : letsmend.com

Ce site de contenu et sa communauté sont devenus l’application Mend, lancée en 2017.

Vous pouvez télécharger l’application gratuitement. Disponible en anglais et en espagnol pour iOS.

3. Headspace

L’application Headspace est un guide de méditation personnel pour apprendre à méditer, se former à la prise de conscience, savoir remettre sainement les choses en perspective, observer les pensées sans juger et mieux les comprendre. L’application a été créée en 2010 par le moine bouddhiste Andy Puddicombe et Rich Pierson, un professionnel en marketing.

J’ai d’abord commencé à méditer avec l’application Flow dans le cadre de mon programme. J’avais énormément de difficulté. Headspace m’a aidé à comprendre ce que j’essayais de faire! Résultat : je médite chaque jour depuis plus d’un an.

Sur l’application, vous trouverez des animations, des articles, des vidéos et différents types de méditation :

  • Méditation guidée
  • Méditation au travail
  • Méditation pour les enfants
  • Méditation pour le sommeil
  • Méditation pour la concentration
  • Méditation contre le stress
  • Méditation contre l’anxiété

Vous pouvez télécharger l’application gratuitement avec un essai gratuit de 2 semaines. L’abonnement mensuel coûte 12,99$/mois. L’abonnement annuel coûte 5,83$/mois. Disponible en français, anglais, danois, espagnol et portugais sur iOS et Android.

4. The Work

L’application The Work a été créé par Byron Katie. Elle est basée sur sa démarche simple et puissante de questionnement personnel : le Travail (The Work). Elle permet d’identifier et de remettre en question les pensées qui sont à l’origine de la colère, la peur, la dépression, la dépendance et la violence.

Le téléchargement de l’application coûte 1,29$. Disponible en anglais seulement sur iOS.

Ces applications (sauf l’application Flow) ne sont pas destinées à substituer les conseils professionnels, un diagnostic, un traitement médical, la psychothérapie ou un autre service de santé mentale. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un professionnel de la santé qualité pour toute question que vous pourriez avoir concernant tout symptôme de santé mentale ou d’état de santé. Ne négligez jamais les conseils psychologiques ou médicaux d’un professionnel de la santé.

La dépression de votre partenaire est-elle contagieuse ?

Vos pensées et vos sentiments ne sont pas toutes les vôtres. Si vous habitez avec une personne anxieuse ou déprimée, vous pourriez ressentir ou même agir selon leur pathologie, surtout si elle n’est pas activement en train de traiter ses symptômes.

Beaucoup a été écrit sur les façons que l’on peut aider une personne vivant une dépression, mais très peu sur les personnes qui habitent avec une personne déprimée. La personne qui aide l’autre ne se rend souvent même pas compte qu’elle a besoin d’aide ou qu’elle a le droit de se sentir bien.

Plus de 50 ans de recherche parapsychologique et des milliers de tests de laboratoire ont démontré de manière convaincante que la télépathie existe. L’implication de cette découverte est que nous ressentons ce que les autres peuvent ressentir, nous pouvons nous « entendre » et nous pouvons vivre l’énergie de l’autre personne, même à distance. Une connexion primaire est responsable de rendre notre expérience beaucoup plus publique et pénétrable que nous ne le pensons. Ce que nous vivons le plus, ce sont l’énergie des personnes qui nous tiennent à cœur et celles à proximité.

Vous n’êtes pas une aide professionnelle et la dépression, pour guérir, a besoin de ce type d’aide. Vous rappelez ceci vous aidera à maintenir une bonne protection d’auto-défense psychique et psychologique si vous habitez avec une personne déprimée.

Voici quelques éléments à considérer et à pratiquer :

  1. Décidez d’un espace séparé et sécuritaire pour vous-même où vous n’autoriserez aucune intrusion. Créez-y un environnement favorable, un lieu sacré qui interpelle tous vos sens et vos points de contact : la vue, l’odorat, le goût, les sentiments et l’ouïe.
  2. Déterminez un objectif clair dans votre propre vie et créez-en de plus petits pour une heure précise, un jour ou une semaine donnée. Ceci donnera à votre vie un cadre qui vous permettra de rester concentré sur l’action et d’éviter de sombrer dans la dépression de quelqu’un d’autre.
  3. Fixez des limites avec amour et clairement exprimées à la personne déprimée. Celles-ci peuvent inclure la fréquence à laquelle vous serez en communication, les choses que vous donnerez et celles que vous attendrez d’eux en retour. Soyez disciplinée pour garder ces limites.
  4. Nettoyez votre télépathie en différenciant les dialogues télépathiques qui apparaissent « dans votre esprit » entre ceux qui sont utiles et ceux qui ne le sont pas. Chaque fois que vous commencez à converser avec la personne déprimée dans votre esprit, ou que vous permettez à d’autres dialogues négatifs d’entrer dans vos pensées, redirigez-les vers de belles conversations. Parlez par télépathie à une personne dont vous souhaitez vous rapprocher. Faites passer votre esprit à n’importe quel dialogue productif. Vous constaterez que ceci crée non seulement un désengagement qui peut aider la personne déprimée à passer à l’action, mais également ceci est bénéfique pour continuer à aller de l’avant avec votre vie.
  5. Aucun nouveau dommage est une règle de la vie, et surtout en cas de crise. Pour chaque interaction, évaluez le risque et la récompense, puis choisissez vous.

Votre première obligation est envers vous.

Incarnez cette réalité fonctionnelle et vous serez assez forte pour donner un coup de main lorsqu’on vous le demandera.

Si vous pensez que vous, ou un proche, pourriez être déprimée, il est important de demander conseil à un professionnel de la santé mentale qualifié ou un médecin pour poser un diagnostic. Cette personne vous aidera à trouver le meilleur traitement pour vous. La dépression est une maladie mentale extrêmement courante et il existe de nombreux traitements qui sont efficaces. 

Avez-vous déjà été dans cette situation? Comment avez-vous traversé cette période avec votre partenaire?

Êtes-vous en dépression ou simplement triste ?

Pourquoi tant de personnes, moi la première, se trompent entre la dépression et la tristesse ? Découvrez la différence importante entre ressentir de la tristesse et être en dépression.

De nombreuses personnes aux prises avec la dépression peuvent penser qu’elles sont simplement tristes. Mais l’inverse est tout aussi vrai. De nombreuses personnes extrêmement tristes craignent d’être en dépression. Pourquoi sommes-nous incapables de faire la différence ?

La raison est simple. Nous associons la dépression à son principal symptôme : une tristesse omniprésente. Nous sommes nombreuses à avoir du mal à faire la différence entre ces deux états psychologiques courants.

Et c’est un énorme problème !

Lorsque j’ai reçu un diagnostic de dépression sévère au printemps 2019, j’avais peine à y croire. J’ignorais que j’étais en dépression. J’attribuais ce que je vivais aux effets de l’anxiété. À ce moment-là, j’ai réalisé à quel point j’étais mal éduquée sur ce qu’était vraiment la dépression. Je n’en avais aucune idée. Mais j’ai du même coup réalisé que je n’étais pas la seule à ne pas la comprendre ou à être capable de la reconnaître.

Cette confusion peut nous conduire à négliger une maladie de santé mentale grave qui nécessite un traitement ou bien, à réagir de manière excessive à un état émotionnel normal, la tristesse.

Faire la distinction est cruciale : si nous, ou un proche, sommes atteintes de dépression, cet état a de graves implications sur notre santé mentale à long terme, notre santé physique ainsi que notre longévité.

Quelle est la différence entre la dépression et la tristesse ?

La tristesse est une émotion humaine normale. La tristesse est une émotion humaine normale. Vous avez bien compris ? Vous êtes normale de ressentir de la tristesse. Nous en ressentons tous et nous en ressentirons de nouveau. La tristesse est généralement déclenchée par un événement, une expérience ou une situation difficile, blessante ou décevante. En d’autres termes, nous avons tendance à nous sentir tristes à propos de quelque chose. Lorsque quelque chose change, que notre douleur émotionnelle s’estompe, que nous nous ajustons ou que nous surmontons la perte ou la déception, notre tristesse disparaît.

La dépression est un état émotionnel anormal, une maladie mentale qui affecte notre façon de penser, nos émotions, nos perceptions et nos comportements de manière généralisée et chronique. Quand nous sommes en dépression, nous ressentons de la tristesse pour TOUT.

Ceci est très important à comprendre : la dépression ne nécessite pas nécessairement un événement ou une situation difficile, une perte ou un changement de situation comme déclencheur. En fait, cela se produit souvent en l’absence de tels déclencheurs. La vie d’une personne en dépression sur papier peut être tout à fait belle et pourtant, elle se sent très mal quand même.

La dépression colore tous les aspects de nos vies et rendent tout moins agréable, moins intéressant, moins important, moins aimable et moins valable… La dépression sape notre énergie, notre motivation et notre capacité à ressentir de la joie, du plaisir, de l’excitation, de l’anticipation, de la satisfaction, de la connexion et du sens.

Tous nos seuils de tolérance ont tendance à être inférieurs. Nous sommes plus impatientes, plus rapides à nous mettre en colère et à nous écrouler, puis il nous faut plus de temps pour rebondir.

L’une des conséquences les plus malheureuses de cette confusion : la société s’attend à ce que les personnes aux prises avec la dépression s’en sortent facilement et se font dire que « tout est dans la tête » et qu’elles n’ont qu’à « choisir d’être heureuses » ! De tels sentiments reflètent une profonde incompréhension de la dépression. Ces jugements ne font qu’empirer l’état de la personne qui souffre de dépression.

Les vrais symptômes de la dépression

Pour recevoir un diagnostic de dépression, les personnes doivent présenter au moins cinq des symptômes suivants, pendant une durée continue d’au moins deux semaines.

La gravité de ces symptômes doit également être prise en compte. Veuillez donc les utiliser uniquement à titre indicatif et consulter un professionnel de la santé mentale pour obtenir un diagnostic concluant.

  1. Une humeur déprimée ou irritable, la plupart du temps.
  2. Une perte ou une diminution du plaisir ou de l’intérêt pour la plupart des activités, y compris celles qui étaient intéressantes ou agréables pour vous avant.
  3. Des changements significatifs de votre poids ou de votre appétit.
  4. Des difficultés à vous endormir ou un sommeil excessif.
  5. Vous vous sentez au ralenti dans vos mouvements et vos paroles ou vous êtes agitée, la plupart des jours.
  6. Vous vous sentez fatiguée, paresseuse et avez peu d’énergie, la plupart du temps.
  7. Vous éprouvez des sentiments de culpabilité excessifs ou vous sentez que vous ne valez rien, que vous ne comptez pas, la plupart du temps.
  8. Vous rencontrez des problèmes de réflexion, de concentration, de créativité et de capacité à prendre des décisions, la plupart du temps.
  9. Vous pensez à la mort ou vous avez des pensées de suicide.

Si vous pensez que vous, ou un proche, pourriez être déprimée, il est important de demander conseil à un professionnel de la santé mentale qualifié ou un médecin pour poser un diagnostic. Cette personne vous aidera à trouver le meilleur traitement pour vous. La dépression est une maladie mentale extrêmement courante et il existe de nombreux traitements qui sont efficaces. Il n’y a aucune honte à être en dépression.

J’ai traversé la dépression et je n’y serais pas arrivée sans le soutien de mon médecin, ma famille et mes amis. C’est important de parler à quelqu’un en qui vous avez confiance, même si c’est difficile pour vous (je sais que c’est très difficile).

En parler à quelqu’un est une première étape vers la guérison. Je vous aime !

Mlle Belle Trentaine en entrevue au podcast Femmes Club

En mai dernier, j’ai été invitée au nouveau podcast Femmes Club pour parler de ma nouvelle vie après la dépression et du lancement de Mlle Belle Trentaine. C’est avec grand plaisir que j’ai accepté l’invitation !

Par le fait même, j’ai dévoilé ma réelle identité afin de pouvoir parler ouvertement de mon histoire, sans censure. Une photo a été publiée sur le compte Instagram du podcast: Femmes Club.

Il s’agissait pour moi d’une première expérience comme invitée à un podcast ! Je ne vous cacherai pas que j’étais plutôt nerveuse à l’idée de faire cette entrevue, mais je ne pouvais pas passer l’opportunité de parler de santé mentale sans tabou. L’entrevue a pris place chacune dans nos maisons, en plein confinement.

Comme vous le savez, j’ai transformé le blogue dans le but de vous inspirer à vivre votre plus belle vie, à être plus heureuse au quotidien en vous aidant à connaître ces révélations intérieures qui changent tout. Il s’avère que le podcast Femmes Club contribue à la même vision.

Femmes Club est un podcast hebdomadaire où Andréane Viau, fondatrice et animatrice, met en lumière des femmes inspirantes qui partagent leur histoire sans censure dans le but d’inspirer et d’ouvrir la discussion. Chaque semaine, on retrouve également son équipe de collaboratrices et collaborateurs qui discutent d’une foule de sujets pour vous informer, vous divertir ou vous faire réfléchir.

Voici la description de l’épisode de mon entrevue :

Après avoir reçu un diagnostic de dépression sévère au printemps 2019, Stéphanie, alias Mlle Belle Trentaine, a décidé de changer sa vie du tout au tout. Elle a finalement choisi de se laisser guider par son intuition plutôt que par sa peur. Elle nous partage son histoire et les outils qui l’aident, encore aujourd’hui, à se sentir bien.

Pour écouter l’entrevue sur Spotify, cliquez sur ce lien :
https://open.spotify.com/episode/6OVjkaBZRZaw3e0Sd5DTlz?si=-4C4aHXiQ9iONsUecHvrrg

J’ai évidemment bien hâte d’avoir vos commentaires par rapport à cette entrevue. Qu’avez-vous pensé de l’entrevue? Laissez-moi un commentaire ci-dessous ou écrivez-moi un courriel!