Pourquoi vous a-t-il ghosté?

Nous, les femmes, « ghostons » ; les hommes aussi. La question « pourquoi il me ghost ?» fait partie des mots-clés les plus souvent tapés dans la barre de recherche de Google. Je vous feel tellement.

On soupçonne les hommes de le faire plus souvent que nous, car ils ont l’habitude de bloquer leurs émotions. Il serait donc plus facile pour eux d’éviter la culpabilité ressentie lorsqu’ils font du « ghosting ».

On connaît tous la chanson. Nous échangeons avec quelqu’un en ligne, la conversation se déroule bien, et tout d’un coup, sans crier gare, il arrête de répondre. Bon. Il me ghost.

En tant que destinataire, nous avons l’impression d’avoir fait quelque chose de mal ou d’avoir dit la mauvaise chose. Nous nous sentons ignorée ou tout simplement merdique, et nous essayons de comprendre. Que s’est-il passé?

Le silence est aussi une réponse.

Auteur inconnu
  1. Il a perdu intérêt envers vous.

Une fois qu’un homme est certain de ne plus être intéressé par nous, il pense qu’il aurait l’air un peu hypocrite d’avoir changé d’idée en cours de route. Alors plutôt que de passer pour un hypocrite qui faisait semblant d’être intéressé à nous la semaine précédente, il choisit de ne rien dire.

Je pense que nous sous-estimons à quel point les hommes, et même les gens en général, veulent éviter de passer pour des menteurs ou des hypocrites.

  1. Il a rencontré quelqu’un d’autre.

Difficile à avaler peut-être, mais il se peut qu’il voyait d’autres personnes en même temps et qu’il ait rencontré quelqu’un d’autre. Lorsqu’il a senti que nous voulions quelque chose de plus sérieux, il a reculé et passé à la personne suivante.

  1. Il ne veut pas vous blesser.

Il a perdu intérêt, et la raison est souvent mesquine, voire méchante. Par exemple, « elle est trop grosse », « elle chiale tout le temps », ou « sa façon de parler m’énerve ». Les hommes préfèrent ne pas avoir à exprimer ces vérités pour éviter de paraître « cruels » ou « mesquins ». Même si on nous dit toujours que honesty is the best policy (l’honnêteté est la meilleure politique), les hommes préfèrent de loin choisir la voie facile. Ils pensent que de nous ghoster nous blessera moins que d’avoir une réponse négative. Really?

  1. Il est immature émotionnellement.

En d’autres termes, il est un très mauvais communicateur. Il a définitivement fait des promesses qu’il ne pouvait pas tenir. Être émotionnellement immature correspond avant tout à l’incohérence entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Cette incohérence prend généralement le dessus lorsqu’il nous « ghoste » après nous avoir dit qu’il était prêt à s’engager avec nous.

  1. Il a eu ce qu’il voulait de vous.

Les gens utilisent les gens. Je sais, j’ai de la difficulté à comprendre moi-même et c’est plus fréquent qu’on aimerait le croire. Ce comportement peut survenir tant au niveau financier, sexuel que professionnel. Une fois qu’il a eu l’impression d’avoir accompli ce qu’il souhaitait, il disparaît.

La vérité? Il n’a probablement jamais été intéressé par une relation avec nous.

  1. Il ne veut pas trop s’attacher à vous.

L’homme en question a peut-être déménagé beaucoup pendant son enfance ou grandit dans un environnement familial chaotique où les personnes entraient et sortaient toujours de sa vie. Les expériences à l’adolescence influencent souvent les relations futures. Il a peut-être appris très tôt que l’instabilité faisait partie de sa réalité. En tant que mécanisme de survie, il essaie de ne pas trop s’attacher émotionnellement à vous (et toutes les autres choses de sa vie). Ce n’est pas seulement vous!

  1. Il fait face à l’anxiété.

Le trouble de l’anxiété généralisée découle souvent de peurs, y compris la peur de l’abandon ou le perfectionnisme, qui peut facilement avoir un impact sur la relation. Si l’homme est anxieux en amour, il peut être très difficile pour lui de s’engager ou de se sentir bien dans une relation. Il peut être excellent à l’auto-sabotage.

Comment remplacer le ghosting

Personne n’aime blesser les autres. Mais plus nous « ghostons », plus nous encourageons ce genre de comportement, et plus le monde devient laid.

Des études ont démontré que l’un des états les plus douloureux pour un être humain est l’impuissance. Si on laisse une personne se sentir comme si nous avions perdu intérêt au hasard alors que les choses se déroulaient bien, nous la laissons en grande partie impuissante.

Pourtant, ce n’est pas compliqué. La moindre des choses est d’informer la personne que nous avons perdu intérêt plutôt que de la laisser sans réponse.

Un simple : « hey, j’ai réfléchi, et je me rends compte que j’ai un peu perdu intérêt. Je suis vraiment désolé, mais je ne pense pas que nous devrions continuer à se voir ou à se parler. »

Si nous avons couché plusieurs fois avec cette personne, la moindre des choses est de lui parler face à face ou de lui donner la possibilité d’en discuter si elle le souhaite.

Hey, les hommes! Pensez simplement à toutes les fois où les femmes vous ont frustrées en vous rejetant pour des raisons que vous ne compreniez pas. Ne seriez-vous pas un meilleur homme si les femmes vous avaient donné des commentaires pertinents?

Le savoir-vivre à l’ère du dating moderne existe-t-il?

Les manières d’agir lorsqu’on fréquente quelqu’un semblent être devenues trop décontractées. La responsabilisation a considérablement diminué auprès des deux sexes au cours des dernières décennies. Le savoir-vivre ou les bonnes manières, comme la politesse, ont également chuté pour le meilleur, mais pour le pire en général.

Par exemple, si vous invitez 20 personnes à un party et que cinq d’entre elles ne peuvent pas venir, il est fort probable que seulement trois personnes ne penseront même pas à vous le dire avant la dernière minute, voire pas du tout, et les deux autres se contenteront de vous envoyer un court SMS. Cette façon d’agir est considérée comme étant normale aujourd’hui.

Il y a 20 ans, vous auriez reçu des excuses sincères de chacune de ces personnes, et si elles oubliaient d’annuler, vous vous seriez sérieusement demandée si ces personnes étaient vos amis ou si elles étaient en colère contre vous.

Aujourd’hui, certaines personnes envoient un courriel pour mettre fin à une amitié. Bref. Je vais m’abstenir, car ceci pourrait facilement faire l’objet d’un autre article.

Contre le ghosting

Peu importe le sexe, nous devons arrêter ce comportement. Si plus de personnes se donnaient des « closures », il y aurait beaucoup plus de personnes de qualité dans le bassin de célibataires et beaucoup moins de cœurs brisés.

Que pensez-vous de ces raisons? Vous arrive-t-il de ghoster? Si oui, pour quelles raisons le faites-vous? Avez-vous déjà été ghostée? Comment ça s’est passé?

Quiz : Êtes-vous prête à sortir avec quelqu’un?

Êtes-vous prête à sortir avec une personne? Répondez à ce quiz pour le savoir.

Aucune règle n’existe quant à la durée à attendre avant de commencer à sortir avec une nouvelle personne après une rupture. Lorsque l’on demande conseil à notre entourage, on obtient plusieurs réponses différentes. Un peu déroutant…

C’est pourquoi la meilleure chose à faire est d’éviter les conseils extérieurs et de vous concentrer sur ce que vous ressentez à l’intérieur. Il n’y a que vous pour déterminer ce qui est le mieux. Si la relation a été longue et qu’elle comptait pour vous, il se peut que vous ayez besoin de beaucoup de temps pour guérir avant de vous inscrire à une application de rencontres. Une rupture peut avoir un impact mental et physique profond. Surmonter une rupture est similaire à un processus de deuil.

Vous voudrez passer du temps à vous concentrer sur vous-même, à suivre une thérapie ou à reconstruire votre emploi du temps, avant même de penser à ajouter quelqu’un de nouveau dans votre vie. Le processus peut prendre des mois, voire des années. C’est normal, et ça vaut la peine d’attendre.

Si la rupture était plutôt un énorme soulagement, il se peut que vous soyez prête une semaine plus tard. Il arrive que les sentiments ont pris fin avant la rupture et cette dernière devient le moment où vous vous sentez libre de ressentir à nouveau ces émotions.

J’ai construit un quiz pour vous aider à évaluer si vous êtes prête à sortir avec quelqu’un de nouveau. Il est certain que si vous êtes en train de lire cet article, vous ressentez une curiosité de le faire. C’est déjà bon signe!

Répondez maintenant au quiz en cliquant sur l’image ci-dessous:

La technique du Naked Man : un gars m’a fait le coup

L’automne dernier, j’ai fait la connaissance de l’une des trois techniques de séduction les plus connues de Barney (Neil Patrick Harris) de la série télévisée culte How I Met Your Mother : la technique du Naked Man.

La technique du Naked Man, vous connaissez ? En français, cette stratégie de drague se nomme « la technique de l’homme nu ». Je ne connaissais pas avant l’automne dernier. Comme la plupart des gens, j’ai regardé et adoré toutes les saisons de la série télévisée culte How I Met Your Mother (Comment je l’ai rencontrée) sur Netflix. Mais blanc de mémoire total par rapport à cette technique lorsqu’un mec a jugé bon de me faire le coup chez moi. Oui, vous avez bien lu. Une personne réelle, dans la vraie vie, m’a fait le coup.

Je sais.
Je poursuis.

Le personnage de Neil Patrick Harris explique la technique comme suit dans l’épisode 9 « Ciel, un homme nu ! » de la saison 4 :

Tu es à un premier rendez-vous. Tu bois quelques verres. Tu trouves une excuse pour monter chez la fille. Dès qu’elle quitte la pièce, tu te déshabilles et tu attends. Quand elle revient, elle rigole. Elle est charmée par ta confiance en toi et ton courage, elle décide de coucher avec toi. Boum ! Ça fonctionne deux fois sur trois. Il te suffit de choisir un lieu. Le Naked Man est à utiliser en dernier recours. Une technique extrême pour conclure lors du premier rendez-vous quand tu sais qu’il n’y en aura pas de deuxième.

Dans la sitcom américaine, c’est le pauvre Ted (Josh Radnor) qui subit la tactique de l’homme à poil de la date de Robin (Cobie Smulders). En entrant chez lui, il découvre un homme à poil sur son canapé. L’homme en question s’appelle Mitch. Pendant qu’elle lui téléphone dans la rue, il est dans son salon. Mitch juge qu’il n’est pas assez bien pour Robin et décide de tenter le tout pour le tout.

De retour à la vraie vie. Ma vraie vie.

J’écrivais à un charmant ami d’un ami en messages privés sur Instagram depuis 3-4 mois. Appelons-le Arthur. Même s’il porte le nom d’un prince et du roi qui a marqué l’histoire du 5e et 6e siècle, il n’a rien d’un héros dans cette histoire, je vous assure.

J’aimais bien échanger avec lui. Il était cultivé et savait bien écrire. Il préférait les livres à la télévision. Mais il refusait de me dire son âge. Il aimait dire que nous étions des amis. Ça m’agaçait, car je voulais aller à un rendez-vous avec lui. Il faisait des allusions à me voir, mais ne me proposait jamais rien de concret. Il voulait toujours que notre ami en commun soit présent. Je trouvais son comportement étrange comme s’il ne me disait pas tout. Mon ami me disait de me tenir loin de lui sans jamais vouloir m’expliquer pourquoi. Cette situation piquait ma curiosité au plus haut point. Je ne pouvais pas la laisser ainsi.

Un soir en août, je me suis lancée.

Mlle Belle Trentaine : T’as des projets ce week-end ?

Arthur : Allô ! Je ne sais pas encore, et toi ?

MBT : J’aimerais prendre du temps pour te voir.

Arthur : On pourrait peut-être aller prendre un café ou de quoi du genre. Toujours sympa d’avoir des amis du quartier !

MBT : Oui, mais ma proposition était plus comme une date.

Arthur : Je ne sais pas quoi te répondre. Ça ne fait pas si longtemps que je ne suis plus avec mon ex. Je ne suis pas à l’aise avec ça.

MBT : Je comprends, mais je suis étonnée. Je n’avais pas une impression purement amicale de ta part. Je ne suis pas prête à m’investir dans une relation. Cependant, je suis intéressée à apprendre à te connaître !

Arthur : C’est purement amical ! Je suis une personne super sociable et sympathique. Je suis désolé si ça porte à confusion. C’est vrai qu’à notre époque, on marche toujours sur des œufs.

Ses textos me disaient pourtant le contraire. Ce mec n’était pas net. Il était mystérieux, et noir. Je me suis dit qu’il valait mieux de m’en tenir là.

Une semaine plus tard, il m’a envoyé une photo avec notre ami en commun à partir d’un bar que j’aimais bien :

MBT : Ah bin faut m’inviter au lieu de lui !

Arthur : C’est toi la vieille. Tu paies la first date. Pas moi ! Tu es ma cougar.

MBT : Attends ! T’as oublié de dire que tu paies la first date avec moi ET notre ami.

Arthur : Haha ! Tu fais quoi ce soir ?

MBT : Nada ! J’ai terminé de travailler tard. J’aurais dû sortir au même bar, mais je pense qu’il laisse juste entrer les bambins comme toi.

Quelques jours plus tard, Arthur m’a envoyé une photo de son café. J’ai répondu :

MBT : Il est où le mien ?

Arthur : Tu es plus vieille que moi. C’est à toi de te forcer. Je ne cours pas après les femmes âgées.

MBT : hahaha ! Je n’ai pas dit mon dernier mot là-dessus.

Arthur : Je t’écoute alors.

MBT : J’ai deux questions :

  1. Qu’est-ce qui te fait dire que je suis plus vieille que toi ? Mon âge n’est pas une réponse.
  2. Tu le prends comment ton café ?

Arthur : Tu as l’air plus âgé que moi. Je ne bois que des cafés Cortado.

MBT : Haha j’ai l’air ? Tu me trouves ridée ? C’est enregistré dans ma mémoire de vieille pour le café.

Plus tard dans la journée, je lui ai écrit :

Je ne cours pas après des gosses qui refusent mes invitations. Ça peut se revirer contre moi. Tsé le détournement de mineur !

Arthur : Haha ! Ok je suis parti à rire. Tu as bien répondu.

Arthur avait commencé à me téléphoner de temps à autre pour discuter. C’était agréable, même s’il planait un mystère constant autour de sa personne.

MBT : Alors, j’imagine que tu n’es pas encore prêt à me rencontrer ?

Arthur : En amis, on peut !

MBT : Cool.

Arthur : On pourrait se trouver une activité ou inviter notre ami.

MBT : Bin prendre un café de jour, ce n’est pas romantique. Pas besoin de lui pour ça.

Arthur : Sounds good !

Et apparemment, ce jour est arrivé plus vite que je ne l’aurais cru. Une semaine plus tard, il m’a écrit à 11 h 30 du soir sur Instagram :

Arthur : Appele

MBT : Hen ?

Arthur : Appelle mo8

Ça avait l’air urgent ; il faisait des fautes d’orthographe. Je n’étais pas encore au lit. Je ne comprenais pas pourquoi il ne me téléphonait pas par lui-même. Au téléphone, il parlait très vite et avait l’air d’avoir consommé de l’alcool. Il était au volant de sa voiture. Il disait qu’il était à côté de chez moi et qu’il devait absolument me parler, que c’était urgent, que je devais lui donner mon adresse. Il niait qu’il était saoul, mais sa voix était différente. Je ne comprenais pas ce qui se passait. Il m’avait déjà parlé par le passé de certains problèmes avec son ex. Je me suis dit qu’il devait être arrivé quelque chose du genre.

Arthur a cogné à ma porte plusieurs fois. Je suis allée lui ouvrir un peu inquiète. Il tenait deux popsicles dans ses mains.

Arthur : Hey ! Je t’ai amené des popsicles ! Il fait tellement chaud. J’ai chaud là ! Pis j’ai soif. As-tu de l’eau ?

MBT : (morte de rire) Tu n’étais pas obligé d’aller acheter des popsicles ! Qu’est-ce qui se passe ? Es-tu correct ? Tu as l’air saoul. As-tu conduit de même ?

Arthur : Hein ? Bin non je ne suis pas saoul pentoute ! J’ai marché. J’ai laissé ma voiture au bar pis j’ai marché jusqu’à chez vous. Me voilà !

Il s’est lui-même laissé entrer chez moi, a regardé rapidement autour de lui et a foncé à la salle de bain. Il avait clairement pris de la coke. C’était évident. J’ai eu un doute que lui donner mon adresse n’était peut-être pas l’idée du siècle après tout. Quoi qu’il en soit, j’étais contente de le rencontrer pour la première fois. Des mois à s’écrire sans jamais se rencontrer. Il était temps.

Dix minutes plus tard, Arthur était toujours dans ma salle de bain. J’étais certaine qu’il fouillait dans mon cabinet ou qu’il était en train de prendre plus de cocaïne. J’ai tenté de lui parler à travers la porte.

MBT : Es-tu correct ?

Arthur : Oui, top shape !

Je me suis éloignée pour m’installer confortablement sur mon fauteuil au salon. Quelques minutes plus tard, il est sorti de la salle de bain en disant que mon appartement était très joli. Et puis, comme ça, sans m’avertir, comme si c’était normal, il s’est mis à poil en plein milieu de ma salle à manger.

Arthur : J’ai chaud. Tu n’as pas chaud toi ? J’ai tellement chaud là ! Ouf ! J’enlève mes vêtements. Il fait trop chaud !

MBT : Hum, qu’est-ce que tu fais là ? Es-tu en train de te déshabiller ? Bin voyons ! Il fait pas si chaud que ça ! Qu’est-ce que tu fais !!!

Deux réactions sont possibles devant la technique du Naked Man :

  1. Rire.
  2. Lui demander de quitter ou appeler la police.

Rien à faire ! Je ne me sentais pas du tout en danger. J’étais seulement morte de rire de son comportement et de la situation qui n’avait aucun sens. À vrai dire, je cherchais les caméras cachées.

Je me suis mise à rigoler et à être prise d’un fou rire. Il n’avait pas de bon sens. Aucun sens ! Il était gelé comme une balle. Je n’avais aucun doute. Il avait un beau corps (on va au moins lui donner ça), mais son comportement était hors de contrôle.

Il est venu s’allonger sur le fauteuil près de moi, dans la même pose que Rose dans le film Titanic lorsque Leonardo Dicaprio la dessine. Je l’ai immédiatement couvert de ma couverture pour cacher sa nudité et surtout, son membre en érection.

MBT : Couvre-toi ! Tu n’as pas de bon sens. Commencer par un verre, ça ne te tentait pas ? Une première date ? Un petit souper ? Un café ? Pas « allô ! voici mon pénis. »

Arthur : Pourquoi pas ! Je ne sais pas, je suis bien avec toi et je ne me suis pas posé la question. Excuse-moi ! Je n’ai pas réalisé que ça te mettrait mal à l’aise.

MBT : C’est la première fois que je te vois de ma vie ! (toujours prise d’un fou rire)

Arthur : Bin oui, c’est cool ! Enlève donc ton pantalon pis ton haut là. T’as pas chaud ?

MBT : Non, moi je suis bin correcte ! Je ne me déshabillerai pas ! Qu’est-ce qui t’arrive ? Qu’est-ce que tu as pris ? Tu n’es clairement pas dans ton état normal. Arrête de me mentir.

Arthur : Hein ? Bin non, de quoi tu parles. Je n’ai rien pris. Je suis complètement à jeun.

Impossible pour moi de croire à ce qu’il disait ! Ses pupilles étaient complètement dilatées. Il parlait sans arrêt.

Arthur : Arrête donc de rire de moi ! Pourquoi tu ris de moi ?

MBT : Je ne ris pas de toi, je ris de la situation !

Arthur : J’ai mal compris tes avances ! Je sais que tu as envie de moi depuis des mois. Ça fait des mois que tu m’agaces. Relaxe-toi donc !

Là, il commençait à aller trop loin. Je trouvais qu’il me manquait de respect. Je ne voulais pas qu’il quitte et conduise sa voiture dans cet état. Je lui ai dit de dormir sur le divan et que j’allais dormir dans ma chambre.

Le lendemain matin, il avait disparu. J’étais un peu inquiète alors je l’ai texté.

MBT : Bonjour ! Comment va la tête?

Arthur : Pourquoi? Très bien, et toi?

MBT : Bien. J’aurais pensé que ton lendemain de veille aurait été intense.

Arthur : Quel lendemain de veille?

Il jouait toujours à « je n’ai rien consommé hier ». La suite de l’histoire est épouvantable. Je pense que je vais vous l’épargner. En résumé, il m’a dit que j’étais trop vieille pour lui, même si nous avions le même âge. Il m’a dit qu’il voulait une fille de 27 ans ou moins pour rester à la maison, prendre soin des enfants et de lui le soir lorsqu’il reviendrait du travail. Il disait qu’à mon âge, je n’avais plus l’énergie pour m’occuper des enfants et de satisfaire un homme.

Vous avez bien lu.

En plus, il aurait dit à notre ami en commun qu’il avait baisé une fille toute la nuit. C’est en discutant avec cet ami qu’il m’a fait réaliser qu’il avait utilisé la technique du Naked Man.

Conclusion : les gars, ne faites jamais ça ! C’est la pire idée sur la planète Terre ! Non, sur la GALAXIE !

Je dois admettre que je suis étonnée par le taux moyen de résultats (2 succès sur 3 fois). L’audace serait payante au bout du compte.

Assumer sa nudité et être à l’aise dans son corps : oui !
Imposer à une femme de voir nu ce qu’elle n’a pas demandé : non !

Est-ce qu’un homme vous a déjà fait la technique du Naked man ? Que pensez-vous de cette stratégie de drague ? Selon vous, est-ce de la séduction ou une forme d’agression ?

3 raisons pour lesquelles dater dans la trentaine est formidable

Alors que les règles de la société évoluent, les règles de dating évoluent aussi avec elle. Les milléniaux se marient plus tard ou choisissent de ne pas se marier du tout. La trentaine est considérée comme l’âge du début des rencontres (allô Sex and the City !). Mais pourquoi donc ?

Selon les experts en relations, dater pendant la trentaine présentent de beaux avantages. Tout d’abord, les femmes savent ce qu’elles veulent et ce dont elles ont besoin dans la trentaine plutôt que dans la vingtaine. Elles ont une meilleure compréhension de ce qui les rendent heureuses et les qualités recherchées chez un partenaire au fur et à mesure qu’elles grandissent en tant qu’individus.

Dater pendant la trentaine peut être plus agréable et satisfaisant que sortir à l’adolescence et la vingtaine. Les femmes se soucient moins de ce que la société pense d’elles, ou de ce qu’elles devraient faire, et commencent à se concentrer sur ce qui est vraiment important pour elles.

Découvrez les raisons pour lesquelles dater dans la trentaine est cent fois mieux qu’à la vingtaine.

  1. Les femmes dans la trentaine se connaissent mieux.

En général, la trentaine est une période de la vie où les femmes cherchent à créer un équilibre, gérer les préoccupations de santé mentale, prendre soin d’elles et approfondir les relations interpersonnelles.

Mes habitudes de rencontres ont continué d’être similaires de l’adolescence jusqu’au milieu de la trentaine. Lorsque je me suis inscrite au programme Heal Your Relationships de Rising Woman, j’ai jeté un long regard sur les personnes avec lesquelles j’avais choisi d’être en relation. Cette prise de conscience a changé ma perspective et ma vie amoureuse. Les personnes que je choisissais étaient directement en lien avec mes insécurités et la façon dont je prenais soin de moi. J’ignorais qui j’étais.

Aujourd’hui, je me connais de plus en plus. La confiance en moi et mon amour-propre ont commencé à se renforcer quand je me suis placée en premier dans ma vie : j’ai décroché un excellent travail, adopté une routine saine, résolu certains problèmes et lancé Mlle Belle Trentaine. Le travail intérieur que j’ai fait et que je continue de faire est une priorité dans ma vie tout en m’assurant que j’ai une vie en dehors de cette introspection.

Par ailleurs, les femmes dans la trentaine savent également identifier leurs besoins et sont mieux outillées pour agir. Pendant l’adolescence et la vingtaine, les femmes apprennent à développer les aptitudes importantes d’une relation amoureuse consciente telles que :

• Communiquer avec un partenaire : la capacité à bien communiquer les besoins et les sentiments ;

• Instaurer des limites saines ;

• Affirmation de soi ;

• Maturité émotionnelle.

Ces qualités sont souvent maîtrisées ou acquises dans la trentaine. Je ne savais pas comment communiquer avec les autres, instaurer des limites ou même m’affirmer. Je commence à apprendre quelles sont mes besoins en relation. C’est un travail intérieur tellement nécessaire avant d’être en relation !

2. Les femmes dans la trentaine savent ce qu’elles veulent (et ne veulent pas) chez un partenaire.

À partir de 30 ans, les femmes sont moins tolérantes vis-à-vis des personnes qui leur font perdre leur temps, mais elles sont plus ouvertes d’esprit, moins sélectives. « L’homme parfait » qu’elles s’imaginaient autrefois ne fait plus partie de leur esprit. Après une date ou deux, elles peuvent commencer à comprendre l’autre. Elles ne s’en font pas avec les mauvais rendez-vous, car ils aident à mieux comprendre ce qu’elles ne veulent pas et leur donnent de l’assurance qu’elles trouveront la bonne personne. Au fur et à mesure qu’elles deviennent plus conscientes d’elle-même, elles sortent avec différents types de personnes et prennent confiances en elles.

Autrefois, je me suis engagée avec plusieurs personnes qui ne me convenaient pas. Aujourd’hui, je peux les sortir de ma vie plus vite que lorsque j’étais jeune.

Avant de dater, les femmes dans la trentaine ont également une idée claire de qui elles sont et du type de relation recherché. Au début, les femmes sortent parfois avec désinvolture avant de se concentrer sur la recherche d’une relation plus permanente. Les applications de dating ont le dos large…

3. Les femmes dans la trentaine sont moins portées à se contenter de quelqu’un.

La maturité apporte son lot de nouvelles priorités. Les femmes dans la trentaine se concentrent sur la relation plutôt que le jalon qu’elle représente. Ainsi, se marier ou trouver l’âme sœur ne font plus partie des priorités. Être bien seule, prendre du temps pour soi à la maison, se sentir confiante et libre, ainsi que sortir seule à des événements sont prioritaires avant d’être en relation. Elles ne sont pas pressées de trouver « la » bonne personne, car elles veulent que ce soit bien senti.

De plus, les femmes célibataires sont moins susceptibles de s’engager pour répondre aux attentes sociétales. Leurs choix sont basés sur ce qu’elles veulent et ce dont elles ont vraiment besoin, plutôt que sur la pression de la société, les attentes des autres, l’anxiété ou la peur d’être seule.

En ce qui me concerne, je ne suis pas pressée de rencontrer quelqu’un, c’est vrai. Guérir de deux relations où j’étais fiancée a été difficile. Je n’espère pas revivre ces expériences. Pour le moment, je prends le temps nécessaire de me connaître davantage, développer une relation saine et solide avec moi-même et apprendre tout ce que je peux sur les relations conscientes. Quand je serai prête, j’entrerai de nouveau le monde du dating jusqu’à ce que je rencontre une personne qui ajoutera à mon bonheur déjà existant.

En résumé, dans la trentaine, nous faisons les meilleurs choix lorsque nous nous sentons calmes et centrées et faisons confiance en notre estime de soi et notre valeur. Peu importe le type de rencontres que nous souhaitons avoir, le faire avec cet état d’esprit est la meilleure façon de réussir à vivre de belles expériences.

Premier rendez-vous: doit-il payer la facture?

Nous avons toutes déjà été confrontées à ce moment fatidique où le serveur ou la serveuse pose cette fameuse question à la fin du rendez-vous : «une, ou deux factures?».

Continuer à lire … « Premier rendez-vous: doit-il payer la facture? »

Il ne sait pas écrire : est-ce un turn off pour vous?

De nos jours, la plupart de nos communications avec de potentiels prétendants se font par écrit. Pensez à Instagram, Tinder, Facebook, les SMS… Si un mec vous envoie un message bourré de fautes, ça vous déplaît-il assez pour le barrer de votre liste de partenaire potentiel?

Je sais que ma meilleure amie est probablement en train de sourire en lisant ces lignes. Chaque fois qu’elle voit un profil Tinder avec des fautes d’accord ou d’orthographe, elle élimine illico le mec et la même chose se produit pour les textos ou les messages sur Facebook. Je lui dis toujours de ne pas trop accorder d’importance à ça, mais rien à faire.

Même si l’écriture occupe une place centrale dans ma vie, j’essaie de ne pas mettre ce critère en priorité lorsque je rencontre quelqu’un. Je ne peux pas exiger ça de la part de mon partenaire. Bien sûr, tout dépend du niveau de connaissances de la langue. Et je parle ici de la langue française, pas de la sienne. S’il est complètement illettré, il ne fera pas long feu avec moi. Par exemple : Tu est joli. Ont va boires un ver? Il faut dire qu’en pratique, M. Le Rockeur fait de l’écriture sa vie et j’adore sa façon d’écrire…

Selon une étude récente, parue dans le Wall Street Journal, la maîtrise de la grammaire et de l’orthographe serait l’un des principaux critères pour donner la chance à un (e) prétendant (e). Un homme avec deux fautes d’orthographe dans son profil a 14% moins de chances de recevoir une réponse positive. D’ailleurs, 96% des femmes inscrites sur des sites de rencontres ont classé la grammaire et l’orthographe dans leur top 3 des critères indispensables.

La vérité est qu’une mauvaise orthographe donne l’impression d’un manque d’effort. De nombreux experts disent que la grammaire parfaite montre l’intelligence et l’éducation.

Que fait-on lorsque l’on rencontre un mec dans un bar? On lui fait une dictée en direct et selon son nombre de fautes, on lui donne un faux numéro de téléphone?

Et vous, ça vous turn off un mec qui ne sait pas écrire? Ou au contraire, vous vous en foutez?