Site icon Mlle Belle Trentaine

Le pouvoir des mots coquins

Publicités

L’expression verbale au lit peut pimenter les choses et approfondir la connexion avec votre partenaire. Voici un peu d’inspiration.

Murmurer des mots érotiques à l’oreille de votre partenaire pendant vos ébats peut faire grimper l’excitation. Le « dirty talk » peut être soft, coquin ou carrément salace. Mais quels mots choisir?

Une étude à l’université de Sydney en Australie a été menée par Peter Jonason et son équipe de chercheurs afin d’identifier la nature des propos utilisés sous la couette. L’équipe a demandé à 95 participants (52% des femmes), âgés entre 18 et 69 ans, de fournir la liste de tous les mots échangés avec leur partenaire pendant le sexe. Ils étaient invités à partager des mots coquins, mais aussi les émotions verbalisées. De ce groupe, 92% étaient des adeptes de « dirty talk ».

C’est ainsi que 569 conversations érotiques ont été analysées. Leurs constats ont paru dans les Archives of Sexual Behavior sous le titre An Examination of the Nature of Erotic Talk.

Cette étude a permis de classer le « parler cochon » dans huit thèmes:

• La domination (ex: Prends-moi!, Es-tu mon esclave sexuel?)

• La soumission (ex: Fais-moi ce que tu veux)

• Les instructions (ex: Plus vite/fort, penche-toi)

• Les encouragements (ex: Tu es bon, tu goûtes bon, j’adore quand tu prends ton temps)

• Les liens intimes (ex: Je t’aime, ma chérie, tu es belle)

• La possession (ex: Tu es à moi)

• Les fantasmes (ex: Dis-moi ce que tu ferais à ce mec, imagine que quelqu’un nous regarde)

• Les paroles réflexes (ex: Oh oui, oh mon dieu)

Pour en savoir plus sur les résultats de l’étude, consultez l’article en question.

Et pour plus d’inspiration encore, je vous recommande de visiter le blogue de Durex.

Petit conseil: en parler à votre partenaire avant le sexe pourrait vous aider à savoir ce qu’il lui plaît d’entendre au lit et ouvrir la discussion…

Quitter la version mobile