La presque relation : pourquoi la rupture est pire que celle d’une vraie

Avez-vous déjà été dans une presque relation? Lorsque vous commencez à fréquenter quelqu’un, le but est ultimement de sortir avec lui. Mais il arrive qu’après un certain temps, la relation ne passe pas au niveau suivant espéré. Pour une raison quelconque, cette séparation fait plus mal que celle d’une vraie relation. Mais pourquoi donc?

Tomber amoureuse pour… rien

Vous êtes tombée éperdument amoureuse de quelqu’un avec qui vous ne sortiez même pas encore de façon officielle. Tout semblait parfait; la vie était belle. Vous cliquiez tous les deux et tout évoluait de façon naturelle entre vous. La relation se termine. Vous réalisez finalement que vous ne sortez plus avec cette personne et que vos sentiments ne seront pas validés et réciproques. Vous devez oublier cette personne dont vous êtes maintenant amoureuse. Vous n’avez pas pu vivre cet amour. Vous ne le saurez peut-être jamais.

Bonjour le jugement

Vous sentez le jugement de votre entourage. Parce que vous n’étiez pas un couple, vous êtes jugée d’être triste après la rupture. Au fond, lorsque nous vivons la fin d’une presque relation, pouvons-nous vraiment dire que c’est une rupture?

« Vous n’étiez même pas officiellement ensemble. » Ah, ok! Est-ce que ça devrait faire moins mal? Même si vous n’avez jamais été un couple, tout ce que vous avez vécu indiquait clairement que vous partagiez votre vie ensemble. Les soirées en pyjama, les rendez-vous amoureux, les confidences, les projets, la vulnérabilité… tout ça avait du sens pour vous deux. C’était réel, et maintenant c’est comme si vous n’aviez pas le droit d’être triste, parce que ces sentiments ne vous appartiennent pas. Ils appartiennent à une vraie rupture, celle d’une vraie relation.

Bonjour le conseil

Votre entourage vous dit de vous en remettre parce qu’après tout, « vous n’étiez même pas ensemble » ou « vous ne vous connaissiez pas depuis si longtemps que ça ». La situation peut sembler si facile d’un point de vue extérieur. Ce discours revient au même que de nous dire que nous n’avons pas la permission d’être triste ou de pleurer la perte de cette personne. Vous n’avez pas été assez longtemps avec elle pour que votre entourage considère que vos émotions sont justifiées.

Vous devez vous habituer à une nouvelle normalité

Même si vous ne sortiez pas officiellement ensemble, pendant un certain temps, votre vie a tourné autour de cette personne. Vous avez aligné vos horaires pour vous voir. Et grâce à des efforts conjoints, vous avez trouvé du temps entre le travail et les amis pour vous voir, attendant avec impatience chaque minute. Pour vous, c’était votre normalité, celle dont vous aviez envie dans votre vie.

Et maintenant, vous devez commencer à vous ajuster. Vous devez vous habituer à ne pas vous réveiller avec des messages textes de cette personne tous les matins, ou vous endormir avec un « bonne nuit ». Pour vous, c’est comme si vous aviez perdu un membre de votre corps. Vous devez vous habituer à votre vie sans lui.

Sans cette personne.

Sans votre normalité d’une presque relation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.