Récits perso Relations

Premier rendez-vous: doit-il payer la facture?

Nous avons toutes déjà été confrontées à ce moment fatidique où le serveur ou la serveuse pose cette fameuse question à la fin du rendez-vous : «une, ou deux factures?».

Que répondez-vous alors? Point de vue et histoires.

Dans la plupart des livres de règles sur le dating (The Rules), nous apprenons que cette responsabilité revient à l’homme, surtout lors du premier rendez-vous. Il doit être celui qui prend les devants et demande une seule facture pour ensuite la payer en totalité. Traditionnellement, on apprend que l’homme avait l’obligation sociale de le faire. Mais aujourd’hui, les règles ont changé. Selon l’étiquette, la personne qui invite devrait payer l’addition (which makes sense!).

Je fais partie des femmes qui croient qu’aucun des deux est dans l’obligation de payer lors du premier rendez-vous. En général, j’ai été gâtée par des hommes généreux qui m’ont toujours fait sentir spéciale. Mais je me souviendrai toujours de ceux qui ont gagné la palme du plus radin…

Histoire n°1 : M. Le Musicien ultra-cheap

Le Musicien ultra-cheap me convoitait depuis mes 18 ans. J’avais accepté de prendre un verre avec lui lors d’une soirée. Il était tellement intense! Il m’avait dit, d’un air hyper profond : «J’ai envie d’aller super vite avec toi, mais en même temps, de prendre mon temps, tu comprends?». Woah le poète! Je ne saisissais pas trop le fond de sa pensée, mais j’ai couru dans la direction opposée.

Quelques années plus tard, il m’a relancé pour un souper au restaurant. Sa première proposition a été d’aller au restaurant Mikes. Tout de suite, je me suis dit : «ok, on est des ados?». J’ai refusé en proposant un plus bel endroit très abordable où il pourrait quand même manger de la pizza. Il ne connaissait pas le restaurant alors il m’a demandé le prix des plats. J’étais vraiment mal à l’aise. J’ai décidé de le voir pareil. La soirée se déroulait bien. Il me plaisait un peu. J’avais envie d’un café et d’un dessert, mais il m’a proposé d’aller chez moi en disant : «ça va coûter moins cher!». Tout ce que les filles rêvent d’entendre!

giphy

Et puis, le moment fatidique est arrivé : «une, ou deux factures?». M. Le Musicien ultra-cheap s’est empressé de répondre : «deux!». La suite m’a effrayé! Je n’avais pas mangé ma pizza au complet. M. Le Musicien ultra-cheap m’a demandé s’il pouvait ramener le reste de la pizza chez lui. La pizza que j’allais moi-même payer! Je n’en revenais tout simplement pas. Je n’ai pas été capable de refuser.

Une fois chez moi, j’étais distante et je lui ai fait comprendre à ma façon qu’il n’était pas le bienvenu. Il m’a donné un bec dans le cou et il est parti. Mais quelle soirée! Pensez-vous que je l’ai revu? 😉

Histoire n°2 : M. Le Chanteur d’opéra qui n’a pas touché à mon entrée

Je fréquentais un chanteur d’opéra. Nous en étions à notre deuxième rendez-vous. Nous avions prévu prendre un verre en soirée, dans le Vieux-Montréal, mais j’avais encore un peu faim. Pour accompagner mon verre, je me suis commandée une entrée à partager (des croustilles au maïs si je me souviens bien). Je passais une soirée agréable. Il a mangé quelques croustilles avec moi.

giphy1

Et puis, le moment fatidique est arrivé: «une, ou deux factures?». M. Le Chanteur d’opéra s’est lui aussi empressé de répondre «deux» en ajoutant : « mais ne séparez pas l’entrée, je n’y ai pas touché». C’était une blague, oui? J’ai quitté le bar en me demandant pourquoi je ne lui plaisais plus. Je n’avais pas envie de le revoir et il ne m’a pas réécris non plus.

Que pensez-vous de cette règle? Racontez-moi vos histoires!

(2 commentaires)

  1. Si la première date est pour boire un verre et que je suis celle qui a fait la proposition, il est probable que je paye. Si c’est l’autre qui a fait la proposition, je vais au moins payer mon verre. J’aime pas qu’on paye pour moi à moins que ça clique bien et que ça annonce une suite 🙂

  2. Un gars avec qui je parlais sur un site de rencontre m’a demandé si j’avais envie qu’on se voit en personne. Et j’ai accepté. Je lui ai demandé s’il voulait aller souper au resto ou aller prendre un café/verre. Il m’a dit qu’il aimerait aller souper mais qu’il ne pouvait pas me le payer. J’ai répondu qu’il n’y avait pas de problème, que je pouvais payer pour ma propre facture. Il m’a dit qu’à sa dernière date, il était allé chez Scores. Je fais partie des gens qui ne croient pas que Scores est un restaurant à date entre deux adultes dans la vingtaine. Sans rien lui demander, il m’a dit « C’est que j’attends mon chèque de chômage et il me reste 80$ dans mon compte». Je trouvais que c’était beaucoup d’honnêteté pour quelqu’un que je ne connais pas. J’étais pas certaine d’être à l’aise d’en savoir autant sur sa situation financière. Bref, on est allé prendre un café. Il avait insisté pour venir près de chez moi (donc, environ à 30 min de chez lui). Quand je l’ai vu, je savais que ça n’allait pas marché. Je lui ai payé son café. Je lui ai même proposé de lui payer son gaz. Venant d’une étudiante, ça en dit quand même long parce que je suis loin d’être riche.
    Il m’a dit, à la fin de la soirée, que la veille, il avait eu une date dans un resto sur Mont-Royal avec une fille mais que ça n’avait pas marché. Je pense que la phrase de la soirée, ça été « Si j’avais investi dans l’immobilier tout l’argent que j’ai dépensé dans les dates avec des filles, j’aurai vraiment un gros complexe de condo aujourd’hui».
    C’est rassurant. Et je ne l’ai jamais revu.

    Par rapport à la règle de «L’homme doit payer la facture de la première date», je suis relativement en accord avec ça. Je l’avoue, par contre, je n’aime pas qu’on paie pour moi. J’aime au moins que le gars propose de payer. C’est tout. Juste une proposition. À ma dernière date, chacun a pris sa facture et il n’y a pas eu de proposition. Le gars m’a dit « Mon ex voulait toujours que je paie pour tout parce que je fais vraiment un gros salaire». J’ai ri de malaise. Et on est parti chacun de notre côté. (C’était pas la seule chose qui a cloché, soit dit en passant).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :