Récits perso

L’absence de M. Le Rockeur pendant un moment difficile

La semaine suivant ma soirée avec M. Le Rockeur, j’ai vécu des moments difficiles sur le plan personnel et professionnel.

Je venais d’apprendre qu’une amie m’avait trahi. Au boulot, on m’avait manqué de respect. Je ne pouvais même pas en parler à mon meilleur ami – le Rockeur manquait à l’appel.

J’avais eu une mauvaise journée au travail. Mon patron m’avait manqué de respect devant toute mon équipe. On ne m’avait jamais traité de la sorte. Je savais que je méritais mieux. Quand cet évènement a eu lieu, j’ai immédiatement écrit au Rockeur.

Moi : Je ne feel pas trop. Si jamais t’es libre ce soir, je ne dirais pas non à caler une bouteille de vin … Lol

M. Le Rockeur : Pauvre toi…. ouin… j’ai un souper ce soir, mais demain, je peux trouver du temps pour qu’on se voit. J’ai de gros deadlines, mais pas grave…

Moi : Deal !

Lui : Tu me raconteras tout ça demain ! J’arrive à mon souper. On se parle demain. Bon courage avec tes boss. You deserve the best.

Il était trop cute. J’étais contente que malgré ses deadlines, il allait prendre du temps pour moi. Il était là pour moi et ça me faisait un bien immense.

Le lendemain de la mauvaise journée

Au matin, je n’avais pas de nouvelles du rockeur. Je me suis dit qu’il essayait probablement d’avancer son boulot pour pouvoir se libérer plus tard. Vers la fin de l’après-midi, il m’a écrit.

Lui : Hey toi! J’espère que ta journée est ok et que tu vas mieux…. Moi, je croule sous la pression et deux remises importantes pour demain matin. Je n’y arrive pas pour l’instant et je doute que je vais être capable de terminer à temps pour aller prendre un verre….

Moi : Poche ! Je comprends, tu vas y arriver 🙂

Lui : Dis-moi, toi ça va ok par exemple ?

Moi : Ça va… ! Disons que je n’avais pas besoin de ça hier en plus de mon week-end bizarre que je te raconterai en personne un jour. Mais ça va aller, as usual. I’m a fighter !

Je faisais référence ici à mon amie. Je ne voulais pas parler de ça au Rockeur par écrit. J’avais peur qu’il ne comprenne pas pourquoi j’étais affectée qu’elle soit amoureuse de mon ex.

Lui : Oh shit…. décidément… ce n’est pas évident pour toi en ce moment….

Moi : Nah ça va, je souris et je ris pareil tsé.

Lui : ok good

Moi : Je vais garder une des deux bouteilles de vin que j’ai achetée for next time 😉

Lui : Super !

Inutile de vous préciser ma déception. Nous nous sommes écrit plus tard en soirée. Nous avons rigolé jusqu’à ce que je m’endorme.

Un autre week-end sans le rockeur

J’avais toujours besoin de le voir pour lui parler. Le week-end approchait ; je me disais que le rockeur allait avoir plus de temps. Hélas, non…

Moi : On se reprend quand ?

Lui : Next week, I guess.

Moi : J’aurais pensé que tu aurais pris le temps à cause de cette semaine…

Lui : Qu’est-ce que tu veux dire ?

Moi : I just wished you were there for me like you said Monday.

Lui : fuck… so sorry.

Moi : J’ai de la misère à te comprendre des fois.

Lui : C’est vrai que je suis dur à suivre des fois. T’as ben raison.

Et puisque je n’allais pas avoir la chance de lui parler de si tôt, je lui ai raconté la situation avec mon amie m’avait avoué. Il me comprenait, car il m’a raconté qu’il avait vécu la même chose.

Dans le ton de la confidence, nous avons changé de sujet. Il m’a avoué qu’il ne feelait pas non plus et qu’il n’arrivait pas à se comprendre ces derniers temps. Nous avons continué de nous écrire tout le week-end.

Malgré tout, j’avais besoin de lui et il n’était pas là. Il était là, oui, mais uniquement de façon virtuelle…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :